Yo tout le monde! On débarque aujourd’hui avec une petite checklist de plugins à consulter à propos du CMS WordPress, puisque tu seras (certainement) amené à l’utiliser lors de tes deux ans à l’IUT. On va partir du principe que tu as déjà installé la plate-forme en local ou en ligne (certes ça ne t’a prit toute la nuit mais tu as réussi, bravo!).

Donc ça y est, tu as ton petit site en PHP tout beau qui fonctionne à merveille, et les ennuis vont bientôt commencer. Non, plus sérieusement, les plugins appelés « extensions » en french sont en quelques sortes des petites améliorations qui viennent se greffer sur le code de ton site, afin d’ajouter de nouvelles fonctionnalités absentes dans le code d’origine.

Il en existe a peu près 1 458 214 582, développés par des gens, parfois des fous furieux, d’autres fois des génies, et comme WordPress possède une assez grosse communauté, certains plugins ressortent comme de vrais outils indispensables à l’optimisation du CMS.

Du coup, on a anticipé le truc avec l’équipe et on a décidé de te faire gagner du temps et de l’argent (et oui, ils sont tous gratuits!). On te propose aujourd’hui 10 plugins indispensables à l’optimisation de ton site :

 

1. Dégomme les spams avec Akismet

Plugin Akismet

Bon tu as de la chance, tu n’as rien à faire pour celui-ci, il est déjà présent lors de l’installation de ton WordPress. A quoi il sert ? C’est tout simplement l’engin de guerre numéro 1 pour lutter contre les spams dans les commentaires de tes articles par exemple. Akismet est un vrai bijou, à condition de l’activer : il te faut une clé d’authentification que tu peux récupérer sur le site www.akismet.com, soit en te connectant avec ton compte WordPress.com, soit en te créant un compte (il sera directement lié à un compte WordPress.com de toute façon). Une fois que tu as ajouté la clé dans le champs dédié dans les réglages du plugin, tu es immunisé à 99,9% contre les spams (ouais le 0.1% c’est le tocard qui viendra te gaver avec un vrai compte, mais tu pourras le bloquer au bout du deuxième commentaire).

 

2. Optimise ton référencement avec WordPress SEO by Yoast

Plugin WordPress SEO Yoast
Aaaaah le référencement, quelle merveille pas vrai ? Tu savais que « chargé de référencement » est un vrai métier ? C’est ouf non ? Bref c’est pas le sujet, enfin partiellement, puisque le plugin WordPress SEO by Yoast te permettra d’améliorer considérablement le positionnement de ton site et de tes articles sur la toile (c’est bon, je sais qu’on n’emploie plus ce mot en 2014). Très facile à prendre en main et très intuitif, cette amélioration évalue la qualité de référencement de tes pages et articles en fonction des mots-clés et meta-description que tu fournis. De plus, tu as la possibilité d’ajouter un fil d’Ariane ou encore de générer un sitemap. Un super outil donc pour tous les débutants dans ce domaine.

 

3. W3 Total Cache / WP Super Cache pour booster ton site

Plugin W3 Total Cache

Ça y est ! Tu viens de voir des termes un peu compliqués alors tu veux déjà partir ? On va faire simple alors. Mettre en cache, ce n’est pas compliqué, ça veut dire grossièrement que tu vas transformer les pages dynamiques de ton site en pages statiques (cf. cours où tu étais à la machine à café) afin de limiter le nombre de requêtes et charger beaucoup plus vite le site. C’est important parce que d’une part, c’est plus agréable de se balader sur un site fluide (genre si tu as le temps d’aller chercher un coca le temps que la page charge c’est nul), et d’autre part ça réduit le taux de rebonds, ce qui veut dire que tes visiteurs ne quittent pas le site dans les quelques secondes qui suivent, à cause de sa lenteur.

W3 Total Cache ou WP Super Cache, ça fait débat, donc je ne pourrai trancher pour te conseiller lequel est le meilleur. Actuellement nous utilisons WP Super Cache sur le Blog du MMI, puisque ce super tutoriel par Vincent Leblanc nous a bien aidé à l’installer correctement. W3 Total Cache, quant à lui, est le plugin le plus téléchargé et le mieux noté dans la gestion de cache, ce qui prouve son efficacité et c’est pour cette raison que je t’en parle ! Donc à toi de voir.

Le petit plus : Si tu souhaites optimiser au max ton site avec un plugin de cache, tu peux essayez WP Rocket, un plugin payant (mais abordable), développé par des français. Le plugin en question a eu d’excellents retours et mérite donc d’être partagé!

 

4. Google XML Sitemaps, ou l’extase des robots

Plugin Google XML Sitemaps

On a parlé de SEO quelques lignes plus haut, et ce n’est pas fini (quand on aime on ne compte pas). Le référencement reste un paramètre à ne pas négliger sur le web, d’autant plus aujourd’hui avec notre cher ami Google qui nous mène presque à la baguette.

Sur ton site web, il te faut absolument posséder un plan du site ou sitemap pour indiquer aux robots (de Google mais d’autres moteurs de recherche aussi) quelles pages il faut indexer ou non. Et pour cette tache, Google XML Sitemaps est l’extension idéale si tu ne souhaites pas utiliser le générateur de sitemap de WordPress SEO by Yoast, comme évoqué plus haut.

 

5. « Less is more » avec Contact Form 7

Plugin Contact Form 7

Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple (et efficace) ? Si tu as besoin de créer un formulaire de contact classique ou customisé selon tes besoins, tu peux dès maintenant télécharger Contact Form 7. Il te permettra de faire tout ceci grâce à sa simplicité d’utilisation et sa clarté. Pour chaque formulaire de contact créé, un shortcode est généré et tu peux le placer dans un article, une page ou même un widget. A noter aussi que les formulaires peuvent être responsive, so what else ?

 

6. Jetpack le super-plugin … ou pas!

Plugin Jetpack for WordPress.com

Automattic (les développeurs à l’origine de WordPress) ont mis au point un super-plugin regroupant une trentaine de petits modules pour faire bénéficier ton site de nouvelles fonctionnalités. Parmi ces dernières, il y a les boutons de partage, la publication simultanée sur les réseaux sociaux, l’utilisation des profils WordPress.com (Gravatar), un formulaire de contact aussi bien que Contact Form 7 (vu juste au-dessus), ou encore un nouveau système de commentaires.
Il y a aussi une fonctionnalité qui va plaire aux futurs webdesigners comme la feuille de style supplémentaire. Elle viendra automatiquement se charger après celles du thème, te permettant de modifier facilement le CSS du site sans modifier le code initial (pratique pour les mises à jour de thème).

EN REVANCHE, Jetpack est à choisir après mure réflexion (je suis très sérieux jeune MMI) ! En effet, le problème de ce gros bébé, c’est qu’une fois installé sur ton site, il consomme vraiment beaucoup de ressources. Et là, ton site peut sortir les pagaies si tu ne l’optimises pas avec un plugin comme WP Super Cache. Il faut donc trouver le bon compromis avec cette grosse extension, et l’utiliser seulement si plusieurs modules t’intéressent. Vérifie si ce n’est pas plus avantageux d’utiliser un ensemble d’autres plugins (comme nous faisons actuellement pour blogudummi.fr) dans le but d’exploiter seulement les ressources nécessaires.

 

7. Page Builder, tout est dans le nom

Plugin Page Builder by SiteOrigin

Si tu ne l’as pas encore compris, ce plugin te permet de construire tes pages de façon la plus facile qui soit ! Tu as juste à créer tes colonnes et placer tes widgets dedans. En deux glisser-déposer, tu construis des pages et des articles responsives et customisables à volonté. Merci SiteOrigin pour ce plugin qui ravira ceux qui ont la méga-flemme de mettre les mains dans le code (ou la méga-trouille ahah). Par contre, ce plugin peut être la source de plusieurs défaillances d’autres plugins installés sur ton site, donc pensez-y si vous retrouvez votre header dans une sidebar …

 

8. Shortcodes Ultimate, là aussi, tout est dans le nom …

Plugin Shortcodes Ultimate

Tout d’abord, je souhaite remercier mon ancien prof de je ne sais plus quelle matière pour m’avoir fait découvrir ce super plugin qui m’accompagne dans la plupart de mes sites sous WordPress.

Inutile de te trimbaler avec 25 plugins t’octroyant chacun une petite fonctionnalité. Shortcodes Ultimate, lui, fait tout en matière de shortcodes ! Je dirai même plus, c’est presque le Jetpack des shortcodes (sauf que lui ne fait pas pédaler ton site). Avec cette extension, tu peux créer des sliders, des galeries d’images, des caroussels, des boutons et call-to-action, inclure tes vidéos, des avis et j’en passe ! Le combo parfait avec Page Builder puisque tu vas pouvoir placer où tu le souhaites dans ta page les fonctionnalités dont tu as besoin.

 

9. Des sliders de fifous avec MetaSlider

Plugin Meta Slider

Les sliders c’est sympa, c’est joli, c’est tout beau, et pour un rendu de pro je te conseille vivement ce plugin. Tu pourras insérer où tu veux, soit le shortcode, soit la fonction PHP dans ton site pour afficher le défilement d’images. En plus de ça, il est 100% responsive, que demander de plus ? D’ailleurs pour l’avoir testé, il est très performant et plus customisable que celui fourni par Shortcodes Ultimate.

 

10. Les stats de Google Analytics, like a boss

Plugin Google Analytics for WordPress

Une chose qu’il te faudra absolument sur WordPress si tu envisages de générer un gros trafic, c’est un système de récupération de statistiques (genre visites, clics, etc …). Jetpack propose ce type de fonctionnalité mais pas aussi poussée que Google Analytics. Grâce à cet outil, tu pourras consulter les principaux flux qui arrivent sur ton site, voir les publications les plus vues, etc … Mais avant d’utiliser le plugin Google Analytics for WordPress, il te faut créer un compte et authentifier ton site sur le Google Analytics (logique imparable) puis ajouter l’identifiant dans les réglages du plugin. Une fois ceci terminé, tu pourras tracker comme il faut tes copains (et les autres visiteurs) qui vont sur ton site, voir quel OS ils utilisent, quel navigateur, les heures de pointes et plein d’autres trucs! Pas mal non? Bon ok, c’est peut-être pas une nécessité absolue pour ton petit blog, mais si lors d’un stage tu dois mettre sur pied un site pour ta boite, il te sera surement demandé de mettre en place un outil de statistiques, donc tu seras bien content d’être tombé sur cet article!

 

Et maintenant ?

Maintenant tu dois te dire « woooow trop bien je vais booster au max mon WordPress! » … STOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOP!

Je tiens à te prévenir jeune padawan que les plugins c’est cool, mais trop de plugins tuent les plugins! Utilise-les seulement si tu en as vraiment besoin. Trop de plugins sur ton WordPress n’est pas l’idéal. Plus tu en as, plus le site rame. Il faut donc que tu testes par toi-même quels plugins sont les plus adéquats à ton WordPress, et lesquels tu préfères utiliser. A titre d’information, on peut estimer qu’une quinzaine de plugins est un ratio correct, s’ils sont choisis intelligemment. Au-delà de 30, tu peux commencer à sortir les rames !

Attention également à ne pas télécharger des plugins de pacotille. Avant d’installer une extension, regarde si cette dernière est bien notée et vérifie aussi son nombre de téléchargements. C’est un critère valable pour s’assurer des performances du plugin.

Sur ce, on t’invite à poser tes questions et à lancer les débats à la suite de cet article dans les commentaires, c’est fait pour, et on adore ça! Le petit partage n’est pas en option par contre ;p

10 plugins gratuits incontournables pour ton site WordPress
4.5 (89.23%) 26 votes

Ce qui pourrait également t'intéresser ...

17 réflexions sur “ 10 plugins gratuits incontournables pour ton site WordPress ”

    1. Hey Cédric ! C’est exact, testé et approuvé
      Merci beaucoup, c’est encourageant et ça motive pour nous faire aller plus loin avec l’équipe !
      Bonne continuation à toi aussi

  1. Merci beaucoup pour cet article ! Grâce à toi, j’ai découvert Shortcodes Ultimate, ce qui m’a permis de remplacer le plug-in « Max Buttons » par un autre faisant la même chose et bien plus encore !

    Toutefois, si je te rejoins sur le fait qu’il ne faut pas abuser des plug-in, bien réfléchir à leur utilisation et pas trop charger la mule, je trouve le chiffre de 15 très faible. En me limitant, j’en suis à 25 plug-in en ce qui me concerne, et tous ont une utilité propre et indispensable au bon fonctionnement de mon WordPress. Je pense qu’il s’agit surtout de faire attention à la charge du site en général, plus qu’au nombre

    1. Ravi d’avoir pu t’aider
      Effectivement, il possible de faire super bien tourner son WordPress au-delà de 15 plugins, mais faut aussi prendre en compte que plus tu as de plugins et plus il est probable d’en avoir quelques uns défaillants. Là plus part du temps c’est à cause du JavaScript qui bloque d’autres plugins. Moins tu en as, plus c’est facile d’identifier d’où vient l’erreur. Donc oui c’est faisable avec une vingtaine d’extensions mais à condition de s’en servir proprement comme tu l’as dit

  2. Bonjour,
    je préfère le plugin WP Fastest Cache simple d’utilisation, il a l’option minify.
    Pourquoi prendre Google Analytics for WordPress alors que vous avez JetPack ?
    Avoir un plugin statistiques je trouve que cela sature la base de données, je préfère utiliser un système externe comme histats.com.
    Et pourquoi prendre Google XML Sitemaps alors que WP SEO by Yoast créé un sitemap, cela fait double emploi.
    Bon article

    1. Bonjour,
      Je n’ai jamais essayé WP Fastest Cache, je vais noter ça
      Pour Google Analytics, même si le module de stats de Jetpack est intéressant, celui de Google Analytics est bien plus performant et offre beaucoup plus de données (navigateurs, OS, heures de pointe par exemple). Ensuite, sur le long terme, Jetpack deviendra insuffisant si le site grossi (ce qu’on espère en général), d’où mon choix pour GA. D’ailleurs, j’ai mentionné Jetpack dans l’article pour les gens pas forcément familiarisés avec le développement. Mais je pense qu’il vaut mieux laisser ce dernier de côté pour un site plus performant et pour l’optimiser correctement.
      Pour revenir à Google Analytics, il n’est pas indispensable pour la plus part des développeurs qui préféreront sûrement placer le script eux-même dans le code (se fait en 2 secondes).

      Je ne connais pas histats.com, à tester également

      Pour les plugins de sitemap, en effet j’ai oublié de mentionner que WordPress SEO le faisait également. Pour ma part je me sers de Google XML Sitemaps (et j’ai désactivé celui de WP SEO) parce que je m’en été déjà servi auparavant et je l’avais déjà paramétré à ma convenance.
      Ceci-dit tu as parfaitement raison, WordPress SEO by Yoast peut très bien remplacer Google XML Sitemaps !

      Merci pour ton commentaire, il est très profitable !

  3. Oui, avec le plugin Yoast, tu peux te dispense du plugin pour les sitemap.xml. Cependant, tu peux ajouter des plugins spécifiques si tu veux un sitemap vidéo ou un sitemaps Google News par exemple. Attention, ces plugins sont pour la plupart payants.

  4. Bonjour,
    W3 Total Cache, il faut savoir le configurer, on peut avec très facilement « casser » le thème de son site, pas pour les néophytes.
    WP Super Cache, tester, résultat sur gtmetrix pas terrible, beaucoup mieux avec WP Fastest Cache.

    si on peut payer, alors le top WP Rocket !

    Jetpack, je ne suis pas fervent de ce plugin, trop d’option, usine à gaz, je préfère avoir un plugin pour chaque fonction, puis j’ai lu souvent des bugs pour ce jetpack.
    Metaslider, pourquoi pas, mais mieux un thème qui a un slider, plus optimisé et aujourd’hui, je trouve un site avec un slider, limite ringard, qui regarde encore les derniers articles dans le slider de la page d’accueil ?

    Shortcodes Ultimate, 8 mois sans mise à jour, attention, mais utile pourquoi faire? Moi j’ai toujours installé TinyMCE Advanced.

    sinon pour votre article, cela aide, bien, bonne continuation

    1. Bonjour,

      Tout d’abord merci pour l’intervention

      Il faut tenir compte que cet article a déjà 2 ans et demi, et donc depuis sa publication, les choses ont un petit peu bougé effectivement, notamment pour les plugins de cache. Et en effet, si on a quelques sous à mettre dans son site, les mettre dans WP Rocket (que nous avons eu la chance d’essayer) est une bonne idée !

      Metaslider ne sert pas uniquement à balancer les derniers articles hein Certes il est primaire mais peut bien dépanner sur des sites à 0€ de budget ahah! Et d’ailleurs il m’est arrivé récemment pour un projet de devoir automatiser un slider avec les dernières actualités, comme quoi

      Shortcodes Ultimate est vraiment bien si on veut avoir accès à plein de petits fonctionnalités généralement absentes des thèmes gratuits, surtout pour de la mise en forme de contenu ! mais effectivement TinyMCE Advanced est une bonne alternative, merci !

      1. Bonjour,
        Oui j’ai vu que l’article avait déjà deux ans et demi et en informatique, cela est « vieux ».
        Pour metaslider, je voulais juste dire que si il était possible d’avoir un thème avec un slider que d’ajouter un plugin slider, c’est mieux, mais si son thème n’a pas de slider alors oui, metaslider est une bonne alternative,ou prendre peut-être le plugin Responsive Slider – Image Slider.
        Pour ceux qui voudrait un formulaire de contact, avec plus d’option, il y a le plugin Caldera Forms.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir