Un blog d’entreprise, s’il ne vit pas, ou s’il ne raconte pas des choses intéressantes, il ne sert à rien. Mais heureusement, aujourd’hui on va voir comment animer de manière professionnelle le blog d’une entreprise !

En novembre, Lisa avait déjà présenté dans son article les avantages de mettre en place un blog de marque. Aujourd’hui, dans la continuité de sa publication, je te propose d’aller plus loin en explorant une liste de conseils et d’astuces pour produire du contenu pour le ou les blogs d’entreprise dont tu t’occupes (et oui la période de stage arrive à grands pas).

1. Les produits et services de ton entreprise ont des choses à dire !

Dans 90% des cas, la structure qui t’accueille arrive à vivre en vendant des produits ou des services. Cela peut être de la vente de savonnettes (produits) comme de la maintenance informatique (prestation de service). Dans les deux cas, il y a des choses à dire, à raconter, et des messages pertinents à faire passer.

Chaque nouveauté est une pépite pour ton blog d’entreprise

Premièrement, ce que tu dois scruter dans ton entreprise, c’est la nouveauté ! C’est quelque chose qui permet à tes clients d’identifier le dynamisme de son vendeur de savon préféré. Un nouveau produit ou une nouvelle gamme de produits vont être lancés ? Vous avez de nouvelles compétences en informatique et vous savez désormais intervenir sur de nouvelles architectures réseaux ? C’est génial ! Il faut que ça se sache ! En plus de tous les autres supports de communication utilisés en parallèle (emailing, réseaux sociaux, etc ..), cette évolution mérite un petit article sur le blog ! Tu pourras y expliquer clairement ce que vous proposez, les avantages à en tirer ou aussi comment vous en êtes arrivés là pour proposer ce nouveau produit ou service.

Il en va de même lorsque les produits ou services évoluent. Un logiciel qui passe de la version 2 à la version 3, ça vaut également un nouvel article sur le site pour expliquer ce qui a changé, les corrections apportées, ou encore les nouvelles fonctionnalités qui débarquent. Automattic, l’entreprise derrière WordPress, fait ça super bien à chaque nouvelle version de son CMS open-source ! Par exemple avec la version 4.6 baptisée Pepper (ouais les p’tits noms c’est sympa aussi), l’entreprise a détaillé les nouvelles fonctionnalités pour l’ensemble des utilisateurs. Tu retrouves même une rubrique qu’ils appellent « sous le capot » expliquant les évolutions techniques, s’adressant ainsi spécifiquement aux développeurs ! Bien vu, pas vrai?  

Faire le tour des fonctionnalités, sans oublier les nouvelles

Et les nouvelles fonctionnalités, parlons-en ! Au lancement d’un nouveau produit ou service, il peut être intéressant de lister toutes les nouvelles fonctionnalités (pour montrer que vous vous tournez pas les pouces dans votre boîte), mais tu peux aussi, pour un prochain article, prendre chaque fonctionnalité au cas par cas et détailler tout ce qu’il est possible de faire pour chaque option ! Tu peux parler des différents cas d’application ou éventuellement des concurrents qui ne le proposent pas. Ce que fait Trello est pas mal car il explique souvent comment ils utilisent leur propre outil en interne.

GIF montrant l'intégration de Trello dans Bitbucket
GIF montrant l’intégration de Trello dans Bitbucket

Et quoi de mieux que d’expliquer étape par étape, sous forme de tutoriel, comment ça marche ? Si ton entreprise propose des logiciels ou une application en ligne, et que tu maîtrises bien ces outils, tu peux réaliser des tutoriels (écrits ou vidéos, ou mieux, les deux!) pour apporter un support supplémentaire.

Des tutos pour tous !

C’est également une vraie valeur ajoutée au produit de proposer des tutos ! En effet, tu peux catégoriser les tutoriels afin de faciliter la prise en main des nouveaux clients, tout en alimentant le site en contenu pertinent. Mais il ne faut pas hésiter à proposer des tutoriels plus avancés pour permettre à tes utilisateurs aguerris de découvrir et d’exploiter pleinement toutes les possibilités qu’offre tes produits.

Tu peux même mettre en place des séries du tutoriel afin de fidéliser tes lecteurs et clients. En publiant sur une fréquence adaptée (1 fois par semaine, 2 fois par mois, ou plus, à toi de voir) les tutoriels, tu construiras à terme un vrai guide complet qui, au passage, t’auras permis de fidéliser et accroître le trafic vers ton site  

L’expertise est indispensable !

C’est bien beau de sortir des nouveaux produits ou de proposer des nouveaux services. C’est encore mieux de les accompagner de guide et tutoriels comme on vient de le voir. Mais quelle légitimité ton entreprise a-t-elle par rapport à ça ? Ce que je veux dire, c’est que tu n’es pas à l’abri qu’un jour, un client mécontent, ou un concurrent mal attentionné et déguisé en faux utilisateur, vienne dénigrer une des activités de ton entreprise. Le risque est qu’il puisse infliger un sacré coup à ton image de marque, au risque de faire un bad buzz. Ok, ça c’est l’affaire du community manager, on le laisse avec ses problèmes  .

Mais tu peux ralentir ces effets négatifs, voire les empêcher en faisant de ton entreprise, au travers de son discours, une vraie entité référante et reconnue dans son domaine. Comment ? Une des méthodes que je vais te proposer, est la vulgarisation. Chaque domaine d’activité a son propre jargon, ses propres mots techniques, que les professionnels du milieu aiment évoquer à tout va pour mettre en avant cette technicité de leur domaine. Cela donne malheureusement une sensation de renfermement, de distance, ce qui n’aide pas à établir la confiance entre ton client et toi. Bon ok, ton client n’a pas besoin de savoir que dans ton savon de Marseille tu mets 28% d’hydroxyde de sodium, ou que les développeurs web de ta boite utilisent Angular pour développer vos applications. Par contre, il n’y a pas que tes clients qui vont lire ton blog d’entreprise ! En plus d’eux et de tes concurrents, il y aura peut-être de futurs collaborateurs comme des fournisseurs, des partenaires, ou tout simplement des candidats à vos offres d’emploi. Leur faire part de l’expertise de ton entreprise est essentiel !

Ainsi, n’hésite pas à expliquer des mots techniques et leur environnement, en proposant par exemple un dossier complet sur « les dangers de l’hydroxyde de sodium dans les savons de Marseille », ou encore un article sur comment installer Angular (ouais, Vincent a justement abordé ce sujet la semaine précédente  ).

Et dernier petit conseil, quand on parle des mots techniques, il y a souvent la notion de tendance à prendre en compte. Saute sur l’occasion pour montrer qu’en plus d’être un expert, ton entreprise est à la pointe de la technologie et maîtrise parfaitement l’environnement dans lequel elle évolue. Décrypter les tendances pour les professionnels de ton secteur sera vraiment bénéfique pour renforcer ta crédibilité auprès de tes futurs collaborateurs.

2. Une entreprise ça vit, un blog d’entreprise aussi !

Qui dit « blog d’entreprise » dit « actualités de l’entreprise », et donc « vie de l’entreprise ». Cela passe par les produits et services comme on vient de le voir, mais pas uniquement ! Derrière chaque ligne de code tapée, chaque savon fabriqué, il y a le facteur humain, qui contribue tous les jours à satisfaire ta clientèle. Pourquoi ne pas aussi mettre en avant le travail de ces femmes et de ces hommes, non pas au travers du résultat (produit ou service), mais sous un autre angle, vu de l’intérieur ?

Les curieux adorent les projets internes

Parler des projets entrepris en interne, selon la structure, peut être quelque chose de très valorisant, tant pour les salariés que pour l’entreprise elle-même. Il y a des exemples très pertinent comme EDF qui organise des concours tel que le EDF Pulse, récompensant les projets innovants développés en interne par les salariés de l’entreprise ! Si ta société organise ce type de concours, ou tout autre forme d’animation interne telle que des ateliers, des conférences internes, il ne faut pas hésiter à communiquer sur ce genre d’activité (par contre, le gagnant du tournoi de babyfoot de la semaine dernière on oublie) ! Cela te permettra de nouer des liens étroits avec tes clients qui, de par cette transparence, peuvent avoir davantage confiance en ta marque.

« Nous serons à cet événement, et vous ? »

En plus des événements organisés en interne, il y a souvent des choses à dire pour toutes les apparitions sur les événements qui se déroulent à l’extérieur.

Je pense notamment aux salons sur lesquels on retrouve souvent nos amis commerciaux. Si ça fonctionne sur ce modèle dans ton entreprise, il ne faut pas hésiter à leur demander de prendre des photos du stand, si possible avec du monde dessus (tout est une question d’image  ), afin de mettre en avant votre dynamique, même en dehors de vos murs. Il est donc parfois intéressant de publier un article faisant le compte rendu de ces journées riches en rencontres, mais il est encore plus important d’avertir en amont vos clients de votre venue à un salon ! Vous pouvez même leur donner d’avantage envie de venir avec un petit teasing de ce que vos commerciaux présenteront (comme des nouveaux produits par exemple).

De nouveaux investissements ? On se met bien !

Pour les projets internes, j’évoquais la transparence, et c’est vrai que l’on a parfois le droit à des publications assez ludiques sur les réseaux sociaux. Quelle startup n’a jamais partagé sur Twitter l’acquisition d’un nouveau babyfoot (on a dit non) ? Cela ne vaut peut-être pas un article sur un blog d’entreprise, mais d’autres types d’investissements peuvent en valoir la peine : le renouvellement du parc automobile pour assurer une meilleure mobilité des techniciens de maintenance qui vont sur le terrain, l’achat d’un nouveau chaudron pour produire plus de savons, une extension des locaux, l’achat d’une suite de logiciels, et j’en passe. Il te faut évidemment « justifier » ces nouveaux investissements de sorte à ce que ton (potentiel) client se rende compte que cette démarche va complètement dans son intérêt, parce que oui, le client est encore le roi…

Les partenariats, les causes et les valeurs

Un autre type d’actualité qui a totalement sa place sur un blog professionnel, c’est l’annonce de nouveaux partenariats. Devenir le sponsor de l’équipe locale de Quidditch, ou collaborer avec des associations sur tout type d’activité (ça c’est davantage sérieux déjà), est le genre de sujet en or pour alimenter un blog d’entreprise. Cela permet de montrer un autre visage de ta société, et également de mettre en avant, par le concret, les valeurs que défend l’entreprise.

On recrute !

Enfin, pour diagnostiquer la bonne santé d’une entreprise, quoi de mieux que de montrer qu’elle s’agrandit et qu’elle embauche ? Si tu t’occupes de poster sur le web les offres d’emploi, alors profites-en pour rédiger un petit article plus ludique que l’offre (si celle-ci doit être formelle). Par exemple, tu peux évoquer les nombreux avantages que peut bénéficier le candidat s’il est retenu, à condition que ces avantages soient attrayants bien entendu (genre les tickets resto c’est cool mais ça mérite pas un article, tu vois ce que je veux dire … Et le babyfoot, bon ok là ça passe sur le ton de l’humour)  

3. Les témoignages, c’est la cerise sur le gâteau

Quoi de plus crédible que de donner la parole aux principaux concernés ?

On a généralement plus confiance en une entreprise recommandée par une connaissance comme étant « la meilleure », plutôt qu’en une entreprise qui s’auto-proclame « la meilleure ». Citation de moi (il doit exister un phrase plus classe que celle là mais je l’ai pas trouvé)

Les clients satisfaits, ce pain béni

Si tu as la possibilité d’accéder au fichier « clients » de ton entreprise, si celle-ci possède un CRM par exemple, alors tu vas avoir la possibilité de leur donner la parole au profit de ton entreprise. Je m’explique. Dans la majorité des cas (je n’ai pas le chiffre exact, mais c’est dans cet ordre là), ce sont les clients mécontents qui se manifestent le plus. Ceux qui sont contents, ou en tout cas, une grande partie, ne manifesteront pas leur satisfaction. C’est donc à toi d’aller les débusquer, grâce à ce fichier qui vaut de l’or, en entrant en contact avec eux et en leur proposant de témoigner sur leur propre expérience avec ton entreprise. Et ce témoignage peut prendre une multitude de formes, pourvu qu’elles soient adaptées à ton discours et donc à ton audience.

Cela peut être une interview vidéo avec des questions du style « Depuis combien de temps avez-vous notre produit ?« , « Quelle fonctionnalité du produit vous est la plus utile ?« , « Avez-vous atteint votre objectif avec notre solution ? » ou encore « Comment décririez-vous notre produit en 3 mots ? » Tu peux également retranscrire les questions et réponses dans un article et publier la vidéo avec. Les personnes qui ne sont pas encore tes clients raffolent de ce genre de témoignages, alors n’hésite pas à enchaîner les tournages !

Les autres aussi ont des choses positives à dire !

On parle des clients, mais il ne faut pas oublier que parmi les différents liens humains qui se tissent autour d’une entreprise, le client n’est pas le seul émetteur à avoir des choses à dire. Que penses tes collaborateurs ou fournisseurs avec qui ta société travaille depuis plus de 10 ans ? Il y a ici un filon très intéressant à exploiter, pour donner une nouvelle fois plus de transparence à ton entreprise, et continuer à lui proposer du contenu original.

Et si on donnait également la parole à ceux qui font ? Je veux parler des salariés, ceux qui sont au cœur même du processus de fabrication, et donc les mieux placés pour parler de manière crédible du produit ou du service. Cela permet aussi d’humaniser l’offre de l’entreprise, par exemple que le savon que ton client a acheté n’est pas qu’un simple petit savon. Il a une histoire, et il y a des gens, des dizaines de gens, ou parfois des centaines, qui ont tout mis en œuvre pour que ce petit savon qui sent si bon arrive dans la salle de bain de ton tendre client.

Dans le même style, je te proposer de visionner cette petite vidéo publiée par InVision qui met en avant son équipe pour promouvoir les opportunités d’emploi chez eux :

Le case study, c’est le pompon

Le case study (ou étude de cas), c’est ce qui va permettre à ton futur client de se projeter afin de répondre à sa question inconsciente :

Est-ce que si je passe par cette boite cela résoudra mon problème ?

Et réaliser une étude de cas, c’est à la fois l’occasion de présenter le projet du client, et de profiter de l’interview que tu auras réalisée avec lui ou avec d’autres collaborateurs du projet. Ainsi, les futurs clients qui ne sont pas encore convaincus pourront avoir une vision globale et plus transparente de comment ton entreprise travaille, et pour quel résultat.

Je peux te donner des exemples d’études de cas vraiment intéressants, tant sur le fond que sur la forme. Prenons un de mes préférés, celui du redesign non-officiel de Google News par George Kvasnikov. Pour auto-promouvoir son savoir-faire, le designer de cette refonte a mis avant toute les phases du processus de création d’un redesign. Il y a donc là une formidable page de contenu expliquant toutes les ficelles du projet : de la phase d’étude au prototypage pour enfin dévoiler le rendu final.

Un autre exemple de site proposant des case study assez intéressants, ce sont les portfolios d’architectes ! Il y a là de belles idées pour s’inspirer. Je pense notamment au site web de cet architecte néerlandais que j’avais croisé sur Awwwards, où il explique (c’est Google qui m’a traduit hein, je parle pas néerlandais) dans ses réalisations plusieurs caractéristiques du projet en appuyant le résultat de témoignage écrit, de photos légendées (et quand tu as de belles images, ça claque) ! Regarde aussi ce site trouvé sur Awwwards d’une entreprise française spécialisée dans l’agencement d’intérieur et d’extérieur, elle a une jolie façon de présenter ses projets.

Et je crois que c’est tout pour aujourd’hui ! C’est déjà pas mal, non ?  

12 idées de contenu pour animer un blog d'entreprise comme un professionnel ! #blogging #contentmarketingClick to Tweet

Maintenant que tu as les idées, il faut passer à la pratique ! Mais attention, tout ce qui a été évoqué dans cet article, ne sera peut-être pas adéquat pour ton audience. Il te faudra donc adapter ton discours. Pense à utiliser des méthodes comme le storytelling expliqué par Lisa, ou des outils tels qu’un planning éditorial comme l’avait présenté Sevim. Si tu es débutant dans ce domaine, ne panique pas, elle a tout prévu en rédigeant un article qui détaille les bases de la rédaction web, et un second sur comment construire ta stratégie de contenu. Cela devrait t’aider à produire le meilleur contenu pour tes prochains sites !

Comment animer un blog d’entreprise comme un professionnel
5 (100%) 5 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir