Salut toi ! Actuellement, j’imagine que tu as déjà la tête dans les candidatures pour ton stage ! Quand tu décrocheras un entretien, lis attentivement cet article, il peut t’aider !

Je vais t’expliquer comment être à l’aise et gérer ton entretien d’embauche en quelques étapes.

1. Ne viens pas les mains vides

Il ne faut SURTOUT pas arriver les mains vides lors d’un entretien d’embauche. Ça fait le gars / la fille qui est en vacances et qui n’a rien à présenter au recruteur.

L’idéal est d’arriver avec un stylo et un petit calepin, ton CV et ta lettre de motivation, ainsi qu’avec des exemples de travaux si tu postules dans le domaine du design graphique, du web, ou de la communication visuelle. Mais surtout, viens avec de la MO-TI-VA-TION. C’est vraiment la chose la plus importante.

Pour montrer ta motivation, c’est une bonne idée de se renseigner sur l’entreprise avant de s’y rendre. Les recruteurs posent souvent la question « Savez-vous ce que nous faisons ? »; si tu assures déjà sur ta réponse, c’est que tu pars du bon pied !

Nous allons passer aux choses sérieuses

2. Savoir répondre aux questions récurrentes

« Quelles sont vos qualités ? Vos défauts ? » La question qui fait mal. Enfin pour moi en tout cas. Je me suis toujours demandé quoi répondre à ça, parce que si tu donnes trop de qualités, tu peux paraître prétentieux et si tu donnes un défaut éliminatoire, eh bah, tu l’as dans le baba.

Le secret, c’est de choisir des défauts qui peuvent être corrigés ! Par exemple, moi je dis que je manque d’organisation mais qu’avec mes précédentes expériences professionnelles, j’ai vraiment réussi à m’améliorer. Ne dîtes pas que vous n’en avez pas, tout le monde a des défauts et puis, je vous assure que ça ne jouera pas en votre faveur  .

Pour les qualités, sois sincères, mais essaye de privilégier les qualités qui te serviront pour le job et que tu peux prouver. Par exemple, en déclarant que tu es créatif, tu devras montrer tes projets de créa.

Lorsque tu réponds à une question, essaye de toujours mettre ta réponse en rapport à une situation professionnelle, exemple :

Question :  » Que faites-vous pendant vos loisirs ? »

Réponse :  » J’aime faire de la course à pied, ce qui me rend dynamique et détendue pour être plus efficace au travail. »

3. Savoir mettre en valeur sa personnalité

C’est ta personnalité qui va faire toute la différence. Le recruteur choisira quelqu’un sûr de lui et débordant d’idées plutôt que quelqu’un qui n’est pas convaincu par ce qu’il fait et qui à l’air de paniquer à l’idée de rater l’entretien.

Pour cela, il va falloir éliminer le stress et arriver à l’entretien le plus serein possible (ouais, facile à dire hein ?).

Déjà, si tu te prépares, tu seras davantage sûr de toi et tu auras moins peur de te planter. Donc, prépare tes questions en cherchant sur internet et adapte-les à ta personnalité. De toute manière, le recruteur verra tout de suite que tu n’es pas préparé et il se dira NEXT.

Essaye de respirer. La respiration face au stress est vraiment bénéfique, il faut savoir se détendre et faire abstraction du stress qui t’envahi.

Sheldon sait gérer son stress.

Tu es sportif/sportive ? Essaye de faire le sport que tu aimes le jour avant l’entretien ou même le matin de l’entretien si tu n’as rien de prévu; tu arriveras frais et détendu au rendez-vous.

Si tu n’es pas un(e) grand(e) sportif/sportive, tu peux chercher LE truc qui va te relaxer; écouter de la musique, faire un peu de relaxation, des respirations, etc. Si tu connais la technique qui te calme et te détend, ça pourra te servir toute ta vie pour toute sorte de choses.

Bien sur, sois propre sur toi, habille-toi bien sans abuser, garde en tête que c’est toi que le recruteur veut connaître, donc reste un minimum naturel !

Dors bien, mange bien, et mets tes chaussettes porte-bonheur. Et puis, une fois que tu auras décroché le poste, promets-moi une petite danse de la victoire  .

Oh Yeah Oh Yeah Oh Yeah

Bien sur, mon article ferait trois kilomètres si je te donnais tous les conseils nécessaires, mais déjà, avec ça, tu peux faire bonne impression ! N’hésite pas à commenter et à donner ton avis !

Si tu as besoin de conseils pour ta soutenance ou ton CV, le Blog du MMI est aussi là pour ça   !

Asta la vista, babe !  

5 réflexions sur “ Entretien d’embauche : comment faire bonne impression ? ”

  1. Hello, juste un petit conseil perso.
    J’ai postulé en septembre dernier pour un contrat pro. J’ai passé plusieurs entretiens pour des postes d’UI/UX designer et chargé de projets webmarketing. Je me suis permis de venir à l’entretien avec un petit diapo que je présentais sur mon iPad. Il reprenait quelques points de mon CV et certains de mes projets graphiques. Cela m’a permit de structurer ma parole pour la question « Présente toi » et en plus, cela donne un aperçu de notre méthode de travail et organisation.

    1. Salut Fabien,
      C’est une idée géniale ! J’avais également fait ce genre de choses quand j’ai postulé en TAIS.
      Bonne continuation !

    1. Bonjour Luhof,
      Merci pour ta remarque, tu ne pinaille pas du tout !
      Tu as tout à fait raison, honte à moi, les personnes introverties n’en sont pas moins intéressantes et de bons éléments dans une entreprise. J’ai changé ma phrase

  2. Hello,
    J’ajouterai qu’il faut (aussi) s’attacher à soigner la forme de la présentation :
    Soignez votre tenue vestimentaire (adoptez un look à la fois élégant et relativement classique/neutre).
    Etablissez le contact en cherchant le regard de votre interlocuteur
    Attitude ouverte, calme, posée et si possible souriante.
    Débit du discours modéré (ni trop lent, ni trop rapide) et pensez à respirer et à bien articuler.
    Faire des phrases courtes pour éviter de perdre le fil de vos idées.
    Eviter les négations dans votre discours (si toutefois, vous vous retrouvez bloqué face à une question car vous ne connaissez pas tel outil ou tel aspect métier, faites en un élément de motivation : « je n’ai pas encore travaillé là-dessus, mais j’avoue qu’avoir l’opportunité de développer des compétences de ce type m’intéresse beaucoup… j’ai d’ailleurs commencé à me documenter la dessus…).
    FAIRE PREUVE D’ECOUTE afin d’apporter des réponses adaptées aux demandes de votre interlocuteur. Il pourra vous demander en fin d’entretien de reformuler ce que vous en avez retenu.
    En espérant que ces éléments vous facilitent le travail de préparation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir