« Flash c’est mort » est l’une des choses que tu as tendance à beaucoup entendre en MMI, Mais pourquoi ? Est-ce vrai ? Et comment le remplacer ? Google a la solution, et je vais te la présenter. 

Le flash, obsolète ?

En fait, oui, mais non, mais… c’est assez compliqué. Comme les défenseurs de Microsoft face aux adeptes d’Apple, le Flash a aussi une armée de fidèles utilisateurs qui continuent a s’en servir. Le fait est qu’il existe un langage plus complet et rapide qui fait (presque) les mêmes choses que le géant d’Adobe. Ce langage, c’est le HTML5. Il est plus rapide dans son chargement, référencé et responsive. Dernier standard en matière de HTML, le projet a été véritablement prit en main en 2007 par le W3C et finalisé en 2014. Il semble être le régicide parfait pour mettre fin au règne Flash.

Steve Jobs, a déclaré en février 2010 a propos de Flash : « Nous ne passons pas de temps sur une technologie dépassée. ». En effet, il a été l’un des plus grands croyants dans le HTML5. Il a réellement contribué à la chute du Flash d’Adobe, notamment pour la simple et bonne raison qu’aucun appareil mobile d’Apple ne supporte ce langage.

"Continue, ils commencent a y croire" ! credit: taterboy.com
« Continue, ils commencent a y croire ! »  une vision satirique de l’événement par taterboy.com

Un choix osé de la part du géant a la pomme, car à l’époque, près de 80% des ressources d’internet utilisaient du Flash (d’après le fondateur d’Adobe), mais qui n’a pas eu vraiment d’impact pour la clientèle puisque les novice du web ne savaient même pas ce que c’était. Seulement le passage du Flash à l’HTML5 (car oui, je t’assure, il s’agit bel et bien d’un abandon du Flash) c’est accéléré ces deux dernières années, avec la « finalisation » du HTML5. Certains sites n’ont même pas attendu la finalisation du langage pour réécrire leur site, comme Deezer qui était passé au HTML5 en 2012, sauf pour son lecteur resté en Flash (le lecteur n’était pas encore disponible en HTML5, et ils l’ont changé dès que cela fut possible.).

Aujourd’hui, énormément de site ont décidé de changer de support, car le HTML5 couvre quasiment toutes les fonctionnalités du Flash, que ce soit dans la lecture de sons, de vidéos, dans les jeux sur navigateur et aussi (surtout) dans sa légèreté d’exécution. Certains sites et jeux restent codés en Flash, ce qui n’est pas un mal, mais il est évident que pour de nouvelles créations, l’idéal est de directement utiliser le HTML5.

Mais alors, comment faire ?

Flash, c’est surtout cool pour les profils artistiques qui ne sont pas a l’aise avec le développement, notamment grâce à l’outil Adobe Flash qui permet de coder à partir d’une réalisation graphique. Et il faut avouer que le HTML5, ça a beau être sympathique et tout joli, mais ça nous aide pas des masses à nous, les graphistes. Il est vrai que l’on peux traduire le Flash en HTML5 via des logiciels, mais c’est pas très pratique… Et bien il existe un outil miracle, pas tout jeune mais suffisamment pour être encore en bêta, gratuit, et développé par Google.

Je t’entends déjà dire « C’est bien beau, mais il fait quoi ce logiciel ? Et c’est quoi son nom ?! » Patience ! J’y viens.

Google Web Designer n’a peut être pas la créativité de son nom en point fort, mais son utilité est là, je te l’assure : On pourrait dire qu’il fait le même travail que son concurrent d’Adobe, mais en HTML5 et CSS3 !

Screen-Shot-2013-11-08-at-10.51.33-AM

Le bon point de cet outil, en plus qu’il soit gratuit, c’est que le rendu peut être responsive, qu’il utilise les Google Webfonts, et quand on s’y penche, on se rend compte qu’on peut en faire des trucs.

Il est principalement fait pour créer des publicités, bannières ou encore animations. Il faudra par contre s’armer de patience et être relativement compétent avant d’arriver à faire un jeu avec, mais ce n’est pas gênant pour une bêta aussi complète.

Évidemment, il existe aussi l’alternative Adobe Edge Animate, à préviligier si tu as les moyens finianciers et surtout si tu veux combiner le tout avec la suite Edge. Mais d’après moi, Google Web Designer reste un outil à garder dans sa manche, car qui sait, peut être que la version finale en fera un must-have du kit du parfait webdesigner ?

Si le Flash est mort, que faire ?
4.5 (90%) 6 votes

Ce qui pourrait également t'intéresser ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir