À bas les stéréotypes, l’article du jour a pour objectif d’en finir avec les idées reçues sur le social media manager et ses missions !

Eh oui, entre ceux qui disent : « c’est cool, tu passes tes journées sur Facebook » ou « et sinon, tu fais quoi exactement dans la vie ? », nous te disons la vérité sur ses missions.

1 – Les journées entières sur Facebook

C’est certainement la phrase que l’on entend le plus ! Le social media manager passe effectivement beaucoup de temps sur Facebook, mais pas que ! Il y a Linkedin, Twitter, Instagram, Snapchat, Pinterest, Youtube, etc. ☺ La liste est longue, mais sache que la tâche du social media manager (SMM) ne consiste pas uniquement à poster des photos de chats et des gifs ! De manière générale, l’animation sur les réseaux ne représente qu’une petite partie de ses missions, le reste incluant : l’analyse de l’impact des posts, l’analyse de la communauté, l’analyse du trafic des sites web, la rédaction Web, l’élaboration de stratégie de présence numérique, l’élaboration de stratégie de communication, l’analyse de la concurrence, les veilles, etc.

2 – Il tweete comme sur ses comptes perso

Ah ça non ! S’il ne veut pas se faire licencier, mieux vaut éviter ! Chaque post est, en principe, réfléchi et adapté à l’audimat. Il représente le produit, le service et surtout l’entreprise et/ou la marque pour laquelle il travaille. Tout dépend de la marque et du public, il peut se permettre quelques petits écarts, voire même, de gros écarts et rigoler un peu !

3 – Le social media manager doit être diplomate tout le temps

Oui, mais non, il y a des limites ! Parce que le SMM est aussi un être humain, il ne va pas se laisser marcher sur les pieds. En effet, parfois, voire souvent, les clients mécontents ou tout simplement les trolls ont l’insulte facile et n’hésitent pas à se défouler verbalement. Il appartient alors au social media manager de désamorcer la situation, et ce, de la manière qu’il juge la plus favorable. Certains ne se gênent pas pour remettre les utilisateurs des réseaux sociaux à leur place, en témoignent les perles sur le CM Hall of Fame pour notre plus grand plaisir !

4 – Le SMM poste comme il veut, où il veut, quand il veut

Hum, non pas vraiment ! Cela peut parfois être difficile à dire, mais chaque post est calculé. Derrière les publications, il y a une analyse rigoureuse des fans, des followers, de leurs heures de connexion, de leurs intérêts… (eh oui, l’on est tous traqués !). Merci d’ailleurs aux outils tels que Facebook insights et Twitter analytics pour ceux qui connaissent ☺ Il en va de même pour les sites Internet pour lesquels le SMM travaille : chaque clic est comptabilisé et étudié. Après ce rigoureux examen des comportements, le SMM applique la stratégie pour t’amener à cliquer, à partager, à acheter, etc. Et oui, les marques et les communautés de consommateurs, c’est toute une histoire.
Il publie également en fonction des tendances, as-tu vu les multiples posts concernant la dernière saison de Games of Thrones ? C’est exactement de ça qu’il s’agit, s’approprier un évènement et le mettre au service de la marque !

5 – N’importe qui peut s’improviser social media manager

Hehe, non ce n’est pas si facile que ça en a l’air ! S’occuper des réseaux sociaux, c’est très attrayant, mais ce n’est pas tout ! Connaître les réseaux sociaux est certes indispensable, mais il faut également avoir toute une palette d’armes, par exemple avoir d’excellentes qualités de rédaction, des capacités d’analyse de données, connaître le SEO, le SEA, le SMO (donc le SEM), le HTML, le référencement sur les moteurs de recherche, le netlinking, l’emailing, etc. etc. En plus de cela, il faut être disponible, flexible et autonome, les internautes ne respectent pas les horaires 9h – 17h ! Beaucoup aiment contacter les marques à 23h ☺ Mais également, être curieux ! Les pratiques sur Internet évoluent à une vitesse folle, il faut se mettre à jour régulièrement au rythme des updates des algorithmes des moteurs de recherche et des réseaux sociaux et des comportements des internautes.

Notre conseil si ce métier t’intéresse : tiens-toi au courant de tout, tout et tout ! Familiarise-toi avec les outils principaux d’analyse, de curation, de veille, car ils peuvent varier d’une entreprise à l’autre. Visite les pages de diverses marques pour avoir une idée de ce qu’il se fait, renseigne-toi sur les dernières mises à jour de Google, Facebook et compagnie. Les recruteurs seront ravis de voir que tu es à la page.

Le métier du social media manager : 5 stéréotypes et idées reçues
5 (100%) 3 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir