Hello. Cette semaine on se retrouve pour un nouvel article portant sur une thématique pas encore abordée sur le blog. Et pourtant, elle est très importante, voire capitale pour la poursuite de ton parcours : pour trouver un stage plus facilement ou même un job, qui sait… Networker… Tu connais ce verbe ?

Networker c’est quoi ? LA BASE.

Tu connais surement un autre mot, plus français. Il est probable que le terme de « réseautage » te parle plus. Toujours pas ? Let me Google that for you

Sur internet, tu trouveras cette définition :

Fait de se constituer un réseau de relations et de savoir en tirer partie, notamment dans un but professionnel.

Blablabla…

Je vais te donner ma définition du networking, comme je le vois et comme je le ressens (si tu n’es pas d’accord ou si tu n’as pas compris, laisse un commentaire ou envoie moi un message).

Pour moi, networker c’est le fait de rencontrer des gens, d’être dans l’échange avec eux, que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur un lieu physique. C’est le fait d’entrer en relation, de créer du lien, et de le maintenir, avec des personnes qui sont dans ton domaine professionnel ou qui gravitent autour.

Ces personnes peuvent bien évidement correspondre à des profils complémentaires au tien. Par exemple si tu es CM dans une boite, et que tu échanges avec un DA pendant une conférence, même si tu ne t’en rends pas compte, tu vas nouer des liens avec ton secteur d’activité. Les DA sont souvent en relation avec des pros du web et donc avec des potentiels futurs contacts.

Pourquoi c’est important de networker ?

Pour ce paragraphe je vais complètement me baser sur mon expérience personnelle, ce n’est pas universel. 

Aujourd’hui, beaucoup de personnes misent sur les offres d’emploi / de stage. C’est un des premiers canaux de recrutement. Tu vas postuler à une offre, en envoyant ton CV, ta lettre de motivation, en passant un entretien, ou même plusieurs. Bref, le protocole habituel quoi.

Là où je veux en venir : tu auras plus de chances par rapport aux autres candidats si tu connais la personne qui va te recruter. Ça marche aussi si une personne de ton réseau te recommande auprès d’un recruteur. La force de recommandation c’est le genre de truc qui va propulser tes candidatures. Le fait d’être connu et reconnu pour ce que tu fais va encore plus faire la différence.

Tu veux connaître mon expérience ?

J’ai effectué un stage quand j’étais en 2ème année de DUT MMI dans une agence de com toulousaine, qui m’avait repéré sur les réseaux sociaux, à l’heure où le terme « networker » était encore inconnu pour moi. Je suis rentré dans cette agence sans même passer d’entretien. J’ai rencontré la directrice qui avait repéré que je faisais de la veille, que je me tenais informé de ce qui se passait dans le digital. Je suis resté 4 mois à leurs cotés, et j’ai noué des liens très forts avec l’équipe, que je revois très souvent d’ailleurs. Coeur sur vous si vous lisez cet article.

Networker

Entre temps, Myriam, qui était de l’agence, est partie et s’est lancée en freelance. Quelques temps plus tard, elle a commencé à bosser sur un projet avec un entrepreneur qui voulait créer une application pour les événements.  Cet entrepreneur était à la recherche de quelqu’un pour s’occuper des réseaux sociaux et au sens plus général, de la communication web de son application. Il lui a donc demandé si elle connaissait quelqu’un, à Toulouse, qui pouvait remplir cette mission. Mon ancienne collègue m’a recommandé auprès de cet entrepreneur, que j’ai rencontré quelques jours après, autour d’un repas qui n’avait pas du tout l’allure d’un entretien, mais qui en était un.

Bref, j’ai été recruté de cette façon.

Tu n’y crois toujours pas ? Ok, je vais te donner un nouvel exemple

« Et sinon, tu en es où en ce moment ? »

Cette fois-ci, ça date de cette année. J’étais à la recherche d’un stage pour avril, et je ne savais pas trop quoi faire, ni ou aller. Habituellement, pour trouver un stage, je passais par Twitter. Tu te souviens, j’avais rédigé un billet à ce sujet il y a quelques mois.

Cette fois-ci, je suis passé par le networking (et Twitter, un peu, j’avoue…). En étant présent sur des événements, en me rendant visible et en discutant avec des professionnels, j’ai pu avoir des opportunités qui ne m’auraient jamais été présentées autrement. On m’a aussi proposé un stage avant que l’annonce soit diffusée. Je me suis également servi de Twitter, mais juste des DM (messages privés) cette fois-ci : soit pour échanger avec les professionnels que j’avais rencontré/revu lors des événements, soit pour répondre aux messages m’étant adressés. Les événements professionnels sont un excellent moyen de networker.

Bref, je n’ai candidaté à aucune offre cette année.

Etre recruté sans entretien

Oui mais j’ai pas de réseau, je connais personne…  FAUX !

« Je connais quelqu’un qui connait quelqu’un qui… »

Selon la théorie des six degrés de séparation, popularisée par Milgram dans son « Étude du Petit Monde », il n’existe que 6 degrés de séparation entre toi et la personne que tu souhaites potentiellement rencontrer. 6 degrés, soit 6 poignées de mains… Ce n’est rien hein ? Et une étude a récemment prouvé qu’avec les réseaux sociaux, nous étions reliés l’un à l’autre à moins de 6 degrés

Je remercie Bernard Martinez qui est un véritable professionnel du webmarketing et de l’e-reputation, pour ces informations. Je t’invite à le suivre sur Twitter. Tu peux aussi le retrouver sur son blog axé sur l’emploi 2.0.

Bref, passe en premier par tes amis, ta famille, tes collègues (si tu es en stage) et même tes anciens collègues (si tu as déjà fait des stages ou que tu as déjà de l’expérience). Pense également aux enseignants vacataires qui t’ont donné des cours, pour voir si toutes ces personnes peuvent te mettre en relation avec d’autres.

Je me souviens que ma tutrice de PTUT m’avait aiguillé dans ma recherche de stage en seconde année du DUT, et m’avait conseillé d’appeler un de ses contacts de sa part. Bref, tu as plein de possibilités. 

Ouais mais ça fait longtemps que j’ai pas eu de nouvelles…

ET ALORS? Qui ne tente rien n’a rien.

Rien ne te dit que tes anciens collègues ne te répondront pas si tu leur envoies un mail pour savoir ce qu’ils deviennent. Au contraire, c’est un bon moyen pour faire perdurer le lien et la relation qui existe entre vous, en plus de se retrouver autour d’un bon repas un midi.

Repas entre anciens collègues

As-tu pensé aux réseaux sociaux pour networker ?

Pour moi, les réseaux sociaux sont un formidable moyen de créer du lien avec des personnes. Plus de frontières… n’hésite pas à aller parler aux gens, ils ne vont pas te manger. Tu risques quoi au pire ? Qu’on ne te réponde pas… Et alors ? Grâce à eux, je suis persuadé que tu puisses networker efficacement. Par contre, évite les messages automatiques, sois toi-même, prends le temps de faire les choses et tu verras tout ce que ça va t’apporter.

Sois présent sur les réseaux sociaux, si possible de manière professionnelle pour être cohérent lorsque tu es sur un événement, à une conférence ou bien à un meetup, et envoyer des messages avec le hashtag de l’événement. Il y a plusieurs finalités à cela, dont celle d’être visible auprès des autres participants donc d’éventuels recruteurs.

Quelques pistes pour t’aider dans ta démarche de networking et pour apprendre à obtenir des contacts qualifiés :

  • Comme je te disais plus haut, sois présent sur les réseaux sociaux de manière professionnelle.
  • Participe à des rencontres avec les professionnels de ta ville ou de ta région…
  • Assiste à des conférences autour de ton domaine d’activité.
  • Prends connaissance des lieux du numérique présents dans ta ville : il y a une forte concentration de rencontres et d’événements divers dans ces derniers.
  • Rencontre les membres d’une communauté particulière en participant à des meetups.
  • Echange IRL avec les personnes avec qui tu échanges sur Twitter pendant des aperos tweets
  • Participe aux repas regroupant la communauté du numérique de ta ville…

Ce ne sont que quelques exemples…

S’il n’y a aucune initiative de ce genre dans ta ville, ou aucune qui ne te convienne?

C’est le moment de te lancer et de faire bouger les choses. Ça prend combien de temps d’organiser une rencontre avec les utilisateurs de Twitter de ta ville par exemple ? Combien de temps pour boire un café ?

Même si vous êtes 3-4 au début, c’est un bon commencement. A toi de trouver des pistes pour augmenter la visibilité de ton événement par la suite. C’est cool, parce qu’en plus de développer ton réseau, ça va aussi te permettre de développer des compétences que tu pourras mettre en avant dans ton CV pour te différencier.

N’oublie pas la visibilité que cela peut t’apporter d’être à l’origine d’initiatives comme celles-ci.

Bref, j’espère que t’as bien aimé cet article. Si t’as une question, une suggestion, une remarque, n’hésite pas à me laisser un commentaire, ou bien à me contacter via Twitter.

Networker de manière efficace : mission impossible ?
4.5 (90%) 2 votes

Ce qui pourrait également t'intéresser ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir