À quelques semaines de l’obtention du diplôme, je voulais partager avec toi mon expérience sur le DUT MMI, et si cela peut éventuellement t’aider dans tes recherches ce n’est que bénéfique ! Je pense qu’un témoignage d’étudiant vaut parfois mieux qu’une quelconque brochure.

Le DUT MMI est depuis quelques années devenu le DUT « à la mode », mêlant développement web, communication, marketing, graphisme, audiovisuel, et toutes les disciplines du domaine du web et des multimédias.

Pour ma part, il faut savoir qu’avant d’aller en MMI, j’étais en fac de design. Je cherchais une formation, plus axée sur le côté numérique que la fac, et qui alliait le graphisme, la communication et le développement web, c’est comme cela que j’ai découvert le DUT MMI. Ce que j’attendais donc de cette formation était d’en apprendre beaucoup et me former professionnellement aux métiers du web, et particulièrement en graphisme et en développement web. À quelques mois de la fin, je suis à la fois très content de ces deux ans à la fois un peu frustré. Je vais t’expliquer pourquoi.

Les cours en DUT MMI

Pour moi, il y a différentes catégories de cours :

Les cours très théoriques comme la gestion d’entreprise qui comprend du marketing et du droit, les maths et les cours de langues. Ces cours sont ce qu’il y a de plus basique : tu es assis sur ta chaise, tu écoutes le prof dicter son cours et tu prends des notes.

Il y a les cours intéressants, ceux pourquoi tu viens en MMI : l’infographie, l’intégration web et multimédia, le développement web, l’audiovisuel et la communication. On ne va pas se mentir, si tu viens en MMI c’est qu’au moins une de ces matières t’intéresse fortement, tu viens rarement par passion pour les maths, par exemple  

Ensuite, nous avons les cours dont on ne comprends pas toujours le but comme l’esthétique et expression artistique, matière où on ne fait jamais la même chose selon les semestres ou les intervenants. On peut aussi bien y faire de l’histoire de l’art et étudier des peintures, faire du dessin, de la vidéo, du graphisme, etc. Cela dépend vraiment du prof. Dans cette catégorie, nous avons aussi l’écriture pour les médias numériques, le PPP ou encore le cours de signal ; personnellement, en deux ans, je n’ai toujours pas compris ce que l’on fait en signal.

Cependant les cours sont très complémentaires; ce que l’on va apprendre dans une matière, nous allons pouvoir le mettre en oeuvre dans un projet d’une autre matière, et au final cela donne des projets très complets.

L’aspect général du DUT MMI et ce qu’il faut savoir 

Outre les cours théoriques, les formations DUT sont aussi connues pour favoriser l’accès au monde professionnel au travers d’une dizaine de semaines de stage obligatoire. Chaque IUT fonctionne différemment, et dans mon cas, le stage se découpe en deux périodes, une courte dès la première année, et une autre, beaucoup plus importante, la fin de la seconde année. Nous avons eu 2 semaines de stage à la fin de la première année, ce qui permet de mettre un premier pied dans le monde professionnel et de prendre conscience des compétences déjà acquises au cours des premiers mois de la formation. Plongés dans la théorie pendant un an, et bien que court, ce stage nous démontre que nous sommes tout à fait aptes à nous confronter au monde professionnel et ce, très rapidement.

À la fin de la deuxième année nous avons une période de stage plus importante, de minimum 9 semaines. Ce deuxième stage a pour but de valider nos acquis des deux années de DUT au travers de nos premières missions professionnelles. Ces stages sont une vraie opportunité pour nous de mettre en pratique ce que l’on apprend en cours et aussi d’approfondir nos compétences.

D’ailleurs si toi-même tu es à la recherche d’un stage actuellement je peux te conseiller de suivre les offres publiées ici sur le blog ou de lire les autres articles traitant plus profondément de ce sujet :

Autre chose importante : le DUT MMI est un diplôme général qui nous forme dans plusieurs disciplines différentes, ce qui en fait donc une formation très polyvalente. La polyvalence en MMI est un atout non négligeable. Forcément, cette pluralité de disciplines fait que nous n’avons pas le temps en deux ans d’approfondir chaque matière. On t’apprend les bases de chaque discipline et ensuite c’est à toi, si ça t’intéresse, d’aller en apprendre plus de ton côté. C’est là que j’ai été assez frustré. Je trouve qu’il y a plein de facettes qui auraient pu être abordées en cours et que j’aurais aimé étudier. Pour contre-balancer, il faut passer du temps à approfondir dans son temps libre, mais je trouve ça dommage de passer à côté de tant de choses pendant les cours.

C’est là qu’arrive la poursuite d’études. Comme je l’ai dit, pendant ces deux ans tu apprends les bases de différents domaines. Après c’est à toi de faire un choix et de te diriger vers tel ou tel domaine que tu affectionnes le plus pour aller te spécialiser dedans, au cours d’une licence professionnelle, par exemple.

Mon bilan personnel sur ma formation en DUT 

IUT Saint-Dié-des-Vosges
IUT Saint-Dié-des-Vosges

Cet article me permet de te donner mon avis personnel. Il s’avère que le DUT MMI de l’IUT de Saint-Dié est globalement un très bon DUT et très enrichissant pour toute personne qui aime le domaine du web et du multimédia. Pour ma part, je pense que le DUT MMI est est une bonne base qui ne demande qu’à être complétée pour au minimum une année en plus, même si certains entrent dans le monde professionnel directement après l’obtention du diplôme, cela reste assez peu fréquent.

Pour finir, si tu candidates à un DUT MMI pour la rentrée prochaine, je ne peux que te conseiller d’aller à des portes ouvertes où tu pourra échanger avec des étudiants, des professeurs et voir les différents travaux que l’on peut réaliser.

Si toi aussi tu es ou a été un étudiant en MMI, n’hésite pas à nous donner ton avis en commentaire et à laisser une note sur ton établissement de formation pour aider les futurs MMI à faire le bon choix !

L'avis de @theidrich_ sur le #DUTMMI : retour sur une formation aux métiers du #webClick to Tweet
Mon retour d’expérience sur le DUT MMI
4.5 (89.33%) 15 vote[s]

24 réflexions sur “ Mon retour d’expérience sur le DUT MMI ”

  1. Un avis très intéressant de cet étudiant MMI.
    En effet, ce sont des couteaux suisses du multimédia et du web, capables d’aborder globalement un projet.
    A noter que le DUT va certainement passer sur une durée de 3 ans ce qui permettra sans doute d’approfondir davantage et de se spécialiser.

    1. Bonjour Stéphanie, merci pour ce retour!
      Effectivement j’ai entendu que le DUT va certainement passer sur une durée de 3 ans et je trouve ça plutôt bien pour pouvoir avoir plus d’heures dans certains cours et approfondir davantage nos connaissances.

  2. Article très intéressant, je suis actuellement en première année d’une DUT MMI et tu as très bien résumé la formation; ses inconvénients et ses avantages. Bravo pour ton article. #PépitesDuNumérique

    1. Bonjour Julien, merci pour ton retour très positif! Ça me fait plaisir de voir que d’autres étudiants MMI se reconnaissent dans ce que j’ai écrit

  3. Salut !
    Je suis en « 3ème » année de MMI (ui j’ai redoublé ma 2ème année, longue histoire haha) et je trouve que ton article est très juste. En 3 ans, j’ai eu le temps de la connaître cette formation et tu as tout bien résumé, que ce soit le contenu, les avantages ou les défauts. Je ne pense pas qu’on puisse faire meilleur résumé que le tiens.

    1. Salut Thomas !
      Merci pour ton retour, qui me fait très plaisir.
      C’est cool de voir que pas mal de MMI se reconnaissent à travers mon article et mon expérience !
      Bon courage à toi pour cette fin de « 3ème année », et pour la suite

  4. Salut !
    Je suis une ancienne étudiante en DUT, et je me retrouve plus ou moins dans ce que tu dis, mais c’est cool de voir des gens faire des retours ! Je me permets d’ajouter mon (gros ?) grain de sel (je ne prétends pas avoir la science infuse, attention ^^’) :

    – Je pense que les cours « très théoriques » le sont selon les IUT. Par exemple, dans le mien, il y avait toujours de l’application en TD ou en TP, surtout en langues (à vrai dire, on n’avait pas de CM, mais des oraux pendant les CM), parce que dans nos secteurs, il est essentiel (à mon sens) de savoir s’exprimer dans un milieu professionnel non-francophone avec quelques bases culturelles et linguistiques. On apprend à écrire un CV, à faire des entretiens d’embauche…
    Pour les cours de gestion de projet, c’est pareil, on peut t’apprendre à créer un cahier des charges, à évaluer des risques, à planifier les tâches dans le temps… Je te rejoindrai presque pour l’ejemo (environnement juridique, économique et mercatique des organisations), mais dans mon cas, on avait eu une simulation avec un jeu d’entreprise dans lequel tu devais gérer les coûts, on faisait des études de cas… Pour les personnes qui me lisent, sachez que c’est important de connaître les législations sur les droits d’auteur et la propriété, même si ça peut vous ennuyer sur le moment : si vous entreprenez, pendant le DUT ou après, ça vous apporte une base sur ce que vos droits (on peut vite se faire avoir) et sur les contraintes, dans votre travail.

    – Les maths. Les fameuses… Ça vient de l’ancien programme, quand MMI s’appelait SRC. Il me semble que c’est utile pour les personnes qui veulent plus se spécialiser en informatique (plutôt en maths-info ?) ou en programmation, parce que ça donne un aperçu de la manière dont nos informations sont traitées.
    C’est de la culture générale dans le domaine, et il en est de même en esthétique. Le but du DUT MMI est d’expérimenter : on va donner des bases que l’on approfondit à sa guise, mais le reste est un bagage toujours utile si l’on veut communiquer avec des collègues dans une agence (ou une entreprise), surtout si l’on n’occupe pas un poste différent du leur. Le cours d’esthétique permet aussi de faire appel à sa créativité, et de la nourrir avec d’autres références et techniques (ça peut servir dans des projets qui demandent une refonte d’image ou de site). L’écriture pour les médias numériques est un cours qui devrait former à la rédaction en ligne, que ce soit pour les blogs ou les médias sociaux, car (et tu le sais, j’en doute pas ) qu’écrire pour le Web et sur papier sont deux choses bien distinctes.

    – Le cours de PPP – je cherche à rassurer – donne un temps pour réfléchir au projet personnel et professionnel. Beaucoup n’ont pas pensé, ne pensent pas et ne vont pas penser à faire le point pour se concentrer sur ce que l’on veut faire (et savoir ce que l’on faire à l’instant T). Je pense qu’on a pas été très sensibilisé à ça, auparavant… Là où le cours de PPP va servir, c’est pour la période des stages et de l’après-DUT, car on peut faire son CV, apprendre à écrire une lettre de motivation et un rapport de stage, se cerner pour se mettre en avant en entretien…

    – J’entends et je comprends que ça soit frustrant de ne pas pouvoir tout voir en cours. J’imagine que c’est en partie parce qu’on ne peut pas tout voir en deux ans que le DUT passerait peut-être sur 3 ans, comme ça a été dit plus tôt. Par contre, je pense que l’approfondissement pendant les temps libres est nécessaire pour apprendre à être autonome, et se lancer dans des projets. Il me semble que c’est l’un des principaux messages qu’on cherche à nous faire passer en DUT. On peut très bien se contenter des cours, et ne pas mettre son temps libre à profit (tout le monde ne peut pas ou ne veut pas le faire, après tout, on fait ce qu’on peut). À noter qu’après le DUT, les projets que l’on fait à côté intéressent : ils en disent long sur notre motivation et notre capacité à nous adapter, et c’est eux qui nous permettent de faire la différence, que ce soit pour un contrat d’alternance, une candidature en bac+3, etc.

    – Autre avantage de la formation, selon moi : les projets tutorés, qui mettent en situation avec un client, fictif ou non. C’est dans ce genre de moments que tu peux montrer ce dont t’es capable, et mobiliser un maximum de connaissances (théorique ou pratiques). C’est un plus pour le portfolio, aussi. Même si l’on peut (beaucoup) stresser, à cette période, c’est une expérience assez exhaustive et intéressante de la conception d’un projet.

    – Je pense qu’il serait bon d’insister sur ce détail : même s’il y a du multimédia (infographie, audiovisuel), il ne faut pas s’attendre à ce que ça soit le cœur de la formation. C’est plus simple de mettre en avant l’infographie que le dev pendant les portes-ouvertes, certes, mais c’est trompeur sur le DUT. J’ai vu beaucoup de camarades qui sont venus en MMI en pensant faire beaucoup plus de communication visuelle (car pour eux MMI = multimédia = …) : ça a été la douche froide en voyant que les matières avec le plus gros coefficient étaient les cours de réseaux et de signal. Selon les IUT et les années, bien sûr, la place du multimédia varie. C’est d’autant plus vrai quand on réalise un court-métrage de A à Z en deuxième année, par exemple, alors qu’on faisait de courtes prises de vue en première année. Pour être passée par ce DUT, j’insiste vraiment sur ce point, car il y a des réorientations, des abandons… Pire encore : des gens qui ne sont pas épanouis pendant au maximum deux ans. Et je ne souhaite ça à personne.

    Bref, à mon (humble) avis, il faut savoir où l’on met les pieds, rester réceptif(ve) à ce que l’on nous enseigne, et ne pas avoir peur de se lancer dans son coin (si l’on n’ose pas, ce n’est pas grave, à chacun son rythme).

    Bonne continuation.

  5. Bonjour !
    Merci pour cet avis très constructif.
    Les résultats Parcoursup commencent à tomber et je tiens absolument à faire un DUT MMI, et plusieurs options s’offrent à moi : Vichy, Limoges ou Angouleme. Lequel est le plus intéressant selon vous ?
    Merci d’avance !

    1. Bonjour Yoann !
      Tout d’abord merci pour ton commentaire.
      Pour ce qui est de ton choix, personnellement, je ne connais pas les MMI de ces villes donc je ne vais pas pouvoir t’aider plus que ça… Cependant j’encourage tous ceux qui passent par ici et qui sont, ou sont passés par ces établissements à te répondre pour t’aiguiller !

  6. Bonjour !
    je voulais savoir si les mathématiques en MMI sont compliqués ? Parce que j’ai vu que beaucoup de filière peuvent y accéder (ES et L notamment) et actuellement je suis en licence informatique qui me mène pour avoir un diplôme d’ingénieur et du coup je trouve que le niveau de mathématiques est très difficile. On a de l’algèbre, de l’analyse et des probabilités et statistiques. On a beaucoup d’heures de mathématiques et j’ai donc l’impression de faire une licence de maths…. Donc est-ce que c’est beaucoup moins chargé en mathématiques ?
    Merci

    1. Hello,
      Pour répondre à ta première question, non, les maths en MMI ne sont pas super compliqués.
      Moi-même je n’avais plus fait de maths pendant 3 ans avant d’entrer en MMI et je m’en suis très bien sorti. Comme dis, toutes les filières peuvent accéder à ce DUT donc le programme de maths se veut d’être accessible à tous.
      Au vu de ce que tu me dis, oui le programme est beaucoup moins chargé, je ne me rappelle plus du nombre d’heures exactes que l’on avait par semaine, mais ça ne représentait pas beaucoup. De plus, en tout cas dans mon établissement, le programme de maths se fini au début du S3 donc pendant la deuxième année nous n’avions quasiment plus de maths.
      Voilà, j’espère t’avoir assez éclairé

  7. Bonjour, je suis actuellement en Terminale ES, je voudrais savoir les solutions pour comment s’avantager pour entrer dans un DUT MMI, et si vous auriez une idée du pourcentage de ES ?

    1. Bonjour,
      Pour améliorer son dossier pour entrer en MMI, je dirai qu’il faut montrer que tu es vraiment motivée et éventuellement montrer des projets que tu aurais déjà pu réaliser, que ce soit au lycée ou dans ton temps personnel.
      Pour le pourcentage de ES en DUT MMI, je t’avoue que je ne sais pas trop, y’a pas vraiment de quota, mais selon le site l’Etudiant, les ES représenteraient environ 17% des MMI.
      Bon courage !

      1. bonjour
        mon fils est en terminal ES et aimerait être Game Designer. Les écoles privées étant hors de prix, il a repéré le DUT MMI pour commencer et poursuivre ensuite dans une formation spécialisée. Ce DUT est-il un bon choix ?

  8. bonjour
    mon fils est en terminale ES et aimerait être Game Designer. Les écoles privées étant hors de prix, il a repéré le DUT MMI pour commencer et poursuivre ensuite dans une formation spécialisée. Ce DUT est-il un bon choix ? Merci pour votre avis « éclairé » !

    1. Bonjour,
      Je pense que le DUT MMI peut être un bon choix pour commencer. Grâce à ce DUT, il pourra mettre un premier pied dans le monde du numérique pour se spécialiser par la suite dans l’univers du game design.
      Je sais que dans mon DUT il y en avait plusieurs qui étaient intéressés par le game design, et d’ailleurs certains en ont un peu fait grâce à des cours de spécialisation, que l’on choisit, en 2ème année.
      J’espère vous avoir assez éclairé :)!

      1. oui, merci pour votre réponse. On va bien se renseigner sur les spécialisations proposées en 2ème année car visiblement elles peuvent être différentes selon les IUT. Le choix se fera là-dessus. Merci encore

  9. Bonjour,
    Mon fils est en terminal sti2d et je voudrais savoir quel conseil vous pourriez me donner dans le cas où il ne serait pas prit en DUT imm

    Merci pour vos retour

    1. Bonjour,
      Vous pouvez vous renseigner sur ce qu’il existe comme autre filière qui pourraient lui plaire avec même d’autres types de formations (fac, BTS, écoles …).
      Dans le cas où il ne serait pas pris il peut toujours redemander l’année prochaine également.
      Bon courage à lui dans ses démarches en tout cas

  10. Ma fille est en première année de droit et veut se réorienter dans une filière plus créatrice ,liée aux multimédias et au commerce… en faisant des recherches le DUT MMI la representerait bien… la sélection est elle difficile?

    1. Bonjour,
      C’est sur que le DUT MMI est plus créatif qu’une fac de droit !
      En ce qui concerne la sélection, je dirai que ça dépend des établissements mais généralement le DUT MMI est très demandé pour pas forcément énormément de places. Cependant, de ce que j’ai pu voir personnellement, la sélection se joue beaucoup sur la motivation du candidat. Je recommanderai qu’il ne faut pas hésiter à montrer qu’on est motivé, qu’on à des projets et même à mettre en avant des créations déjà réalisées, même dans un cadre personnel. Tout est bon à prendre et à mettre en avant, il faut que le jury sente que le candidat est motivé et sait où il va.
      Bon courage à elle

  11. bonjour,
    j’ai 35 ans, bac + 3 tourisme, donc rien à voir, mais j’aimerais me reconvertir en tant qu’UX designer. Je cherche une formation longue ( je me vois pas faire une formation de 3 mois face à tout ceux qui ont un master par exemple), et je me demandais si le dut mmi serait possible pour moi, avec mon age et mon bac qui date? est ce qu’il y a des « vielles.eux » comme moi qui suivent cette forma? ou avec vous une ecole / formation a me conseiller??

    merci beaucoup par avance pour votre aide

    1. Bonjour,

      Au vu de votre situation je ne sais pas vraiment comment cela pourrait se passer. Dans mon établissement, les plus âgés avaient généralement 25-26 ans lors du DUT. Il me semble qu’après un certain âge, il faut suivre le DUT en formation continue, mais je n’ai pas trop d’infos dessus, il faudrait se renseigner directement auprès d’un IUT.
      D’autre part, vous pouvez également vous renseigner à l’école du mutimédia qui propose des formations métiers plus ou moins longues pour les reconversions professionnelles : https://www.ecole-multimedia.com/fr/vie-de-lecole/actualites/reconversion-dans-le-domaine-du-digital-1576.html

      Bon courage !

  12. Bonjour, je suis en terminal sti2d et j’ai étais pris en DUT mmi Grenoble et Arles. Mais en cherchant sur Internet rien ne dit que telle école est mieux que l’autre et inversement. Je voulais savoir qu’elle école je devais choisir pour avoir la meilleur formation possible ?
    PS : je pose cette question car habitant à Nice je suis obliger de déménagé et le logement c’est complique à trouver et surtout plus le temps passe et moins j’ai de chance de trouver un logement.
    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir