Les lois européennes sur la protection des données changeront bientôt et tous les spécialistes ou futurs spécialistes du marketing digital doivent être prêts !

Si tu travailles dans le digital, que tu touches de près ou de loin à la data et plus précisément à des données provenant des citoyens européens, il est très important que tu prennes en compte les informations qui suivent si tu ne veux pas être confronté à des problèmes d’ordre juridique.

Mais je ne me suis pas encore présenté : je suis Maximilian, Chief Marketing Officier (directeur marketing en gros). Aujourd’hui, j’ai le plaisir de m’adresser à toi via le Blog du MMI pour te familiariser un peu plus avec le RGPD dont tout le monde parle et que nous connaissons bien chez Newsletter2Go, puisque nous sommes un logiciel d’e-mail marketing pensé pour les e-commerçants ! Maintenant que les présentations sont faîtes, rentrons dans le concret.

Le RGPD, qu’est-ce que c’est?

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est le nouveau texte de référence en matière de protection de données personnelles au sein de l’UE. Il remplace la directive européenne de 1995 et unifie les différentes régulations existantes au niveau des états.

Quand le RGPD sera-t-il applicable?

Le règlement général sur la protection des données sera applicable dans l’ensemble de l’Union Européenne à compter du 25 mai 2018.

Le RGPD s’applique-t-il à moi?

Le RGPD concerne toutes les entreprises et organisations qui travaillent avec des données appartenant à des citoyens européens, indépendamment du fait qu’elles soient ou non implantées en Europe.

Donc en toute logique, si tu effectues un stage où tu as l’occasion de faire du marketing avec des données de clients provenant de France comme du fin fond de la Pologne, tu dois t’assurer que ton entreprise respecte bien le RGPD.

Quelles données sont concernées?

Selon l’article 4 du RGPD, les données à protéger sont toutes les informations « se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable », comme par exemple le nom, la date de naissance, l’adresse, le numéro de téléphone ou l’adresse IP.

Le RGPD en bref: ce qui est nouveau

Le RGPD introduit des lignes directrices plus claires en terme de consentement. Le consentement de tes destinataires doit maintenant être explicite et positif – fini les cases pré-cochées. De plus, les peines sont plus sévères en cas de manquement ou de fuite de données – allant d’une simple mise en garde à une amende de plusieurs millions d’euros en passant par une amende s’élevant à 4% du chiffre d’affaires international de l’entreprise.

Si tu subis une fuite de données, il est très important que tu en informes les autorités dans les 72 heures.

Finalement, le droit à l’oubli s’est imposé. Ainsi, tu dois être en mesure de supprimer les données concernant tes destinataires.

Le RGPD et l’emailing : ce qu’il faut prendre en compte

Avec la RGPD, chaque destinataire d'e-mail doit être consentant
Avec le RGPD, chaque destinataire d’e-mail doit être consentant

Pour les email marketeurs, il va falloir être plus prudent et bien veiller à toujours récolter le consentement explicite de tes destinataires à l’aide d’un système d’inscription double opt-in. Une fois le formulaire d’inscription rempli, tes futurs contacts recevront alors un email de confirmation et devront cliquer sur un lien avant d’être ajoutés à ton carnet d’adresses. Ce système de double validation t’assure que tes contacts désirent réellement recevoir tes emailings.

Sois prudent avec tes anciennes adresses et essaye de t’assurer que tu as l’autorisation de chaque destinataire. Évite aussi à tout prix l’achat de listes d’adresses en masse, car le consentement que tu collectes devra être donné de façon « libre, spécifique, éclairée et univoque“ selon l’article 4 du règlement. Pense d’ailleurs à garder une trace du consentement de tes contacts, en cas de litige.

Pour terminer, assure-toi de proposer un système de désabonnement simple et facile (pas de liens cachées) – de préférence en un seul clic. Et je sais de quoi je parle ! Chez Newsletter2Go, comme d’autres logiciels d’emailing professionnel, on te propose de nombreux templates de newsletter dans lesquels ce lien est déjà intégré.

En fait c'est hyper simple à comprendre ce qu'est le #RGPD ! #emailing #webmarketingClick to Tweet

Finalement, le RGPD c’est pas si compliqué que ça ! Cependant, si tu as des questions, n’hésite pas à me les poser en commentaires ou à nous contacter directement  

3 réflexions sur “ RGPD & Emailing : tout ce que tu dois savoir sur le nouveau règlement européen ”

  1. Bonjour,
    Merci pour ce dossier et vos explications. Toutefois, j’avais besoin d’une précision concernant le désabonnement. Lorsque qu’une personne fait la démarche de se désabonner d’une newsletter, cette dernière doit obligatoirement être supprimée des bases ? Ou elle peut être stockée sans être utilisée (afin de maintenir des statistiques notamment). Merci pour votre réponse et bonne journée !

  2. Merci pour toutes ces explications. Je souhaiterais savoir, concernant le stockage d’un email en base de données, a-t-on le droit le stocker durant une période indéterminée, même si la personne s’est désabonné ? Pour par exemple, justifier que la personne s’est effectivement désinscrite. Merci pour ces éclaircissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir