Hey salut toi ! Tu n’es pas sans savoir que la période de rentrée est arrivée. Et oui, fini les apéros interminables et les après-midi bronzette. Il est temps de se remettre en conditions pour cette nouvelle année.

Pas de temps à perdre, aujourd’hui je vais te parler d’un secteur assez peu convoité du webmarketing : le SEO, référencement naturel pour les intimes. Le référencement est très souvent relayé au second plan dans la création d’un site web ou dans la mise en place d’une stratégie de webmarketing. Or, le référencement est bel et bien un pilier important. Un site aura beau être parfaitement pensé et réalisé si personne ne peut le trouver sur les moteurs de recherche, il sera alors considéré comme invisible et ne constituera que très peu de trafic. C’est un peu comme tomber sur une magnifique boutique de luxe en pleine forêt équatoriale.

Le référencement naturel, qu’est-ce que c’est au juste ?

Il s’agit d’optimiser la visibilité d’un site internet vis à vis des moteurs de recherche, tout simplement. Dit comme ça cela semble très facile, et pourtant. Il existe de multiples techniques et de façons de faire du SEO (petit rappel sur la rédaction web et le netlinking, ne me remercie pas  ) Avant d’en apercevoir les tenants et les aboutissants, laisse-moi te planter un peu le décor.

Comme dans une comédie musicale de mauvais goût, il existe deux grandes teams :

  • Les « white hat » qui sont représentés comme les gentils
  • Les « black hat » considérés comme les méchants

Les « white hat » sont les référenceurs qui respectent scrupuleusement les règles imposées par les moteurs de recherche. Ils n’osent pas trop prendre de risques afin d’éviter toutes pénalités. Cependant, les « black hat » sont un peu plus courageux, dirons-nous, et contournent les règles en appliquant certaines pratiques plus ou moins risquées. A toi de choisir ton camp ou de faire un peu des deux, c’est toi qui gère.

wink

Comment devenir un pro du SEO ?

Nous sommes d’accord qu’il n’y a pas de formule magique pour que ton site sur les poneys arrive en première position lorsque l’on tape « licorne » dans Google au vu des 7 millions de résultats. Cependant, je peux te donner quelques conseils que tu pourras appliquer à ton site pour le booster et pour que les moteurs de recherche l’apprécient tout autant que toi.

1. Do follow et No follow

La base de la base, j’ai envie de dire. Dans le vaste monde du SEO, il existe deux types de liens :

  • Do follow : transmet l’ordre au moteur de recherche de suivre le lien et donc de le prendre en compte dans l’analyse de ton site
  • No follow : représente un aspect négatif et transmet l’ordre au moteur de recherche de ne pas suivre ce lien et de passer son chemin.

Il est extrêmement important de prendre en compte l’aspect de tes liens. En effet, un lien do follow vers un site pénalisé ou à mauvaise réputation (pornographie, voyance, jeux d’argent, etc.) serait en mesure d’impacter gravement ton site dans son référencement. Il est donc préférable de vérifier régulièrement tes liens au cas où un de ceux-ci pointerait vers un site ayant reçu une redirection, par exemple.

Si tu ne veux pas t’embêter, place tes liens qui pointent vers des sites extérieurs en no follow directement. Cependant, les sites d’autorité comme facebook.com ou lemonde.fr n’ont pas nécessairement besoin de ce traitement de faveur.

Pour définir si ton lien est bon ou pas, deux solutions s’offrent à toi :

Tu vérifies dans ton code si la balise contient l’attribut rel = nofollow.

Tu installes une petite extension sur ton moteur de recherche qui encadrera en petits pointillés rouges les liens nofollow.

(cf. NoFollow : pour Chrome ainsi que Safari).

2. Le maillage interne

La structure de ton site est évidemment très importante mais le maillage interne l’est encore plus d’un point de vue SEO. En effet, celui-ci permet de pouvoir montrer aux moteurs de recherche les pages les plus importantes de ton site mais aussi de faciliter la navigation des visiteurs.

Sans vraiment entrer dans les détails, chaque site internet dispose d’un Page Rank qui permet d’évaluer la popularité de celui-ci. Ce Page Rank est diffusé plus ou moins harmonieusement sur toutes les pages du site. Le maillage interne est donc là pour faire circuler ce « jus » vers les bonnes pages. Il serait bien dommage que ta page « A propos » ait un plus gros Page Rank que ta page d’accueil, par exemple.

Si tu veux approfondir le sujet, je te conseille vivement cette conférence de Laurent Bourrelly sur le maillage interne et le cocon sémantique.

3. Le chargement des pages

Et oui, un site optimisé doit également faire attention à son « PageSpeed ». Il faut que tu saches que les robots des moteurs de recherche sont fainéants et si une page met trop de temps à se charger, ils ne prendront pas la peine de l’analyser et donc de la crawler.

Afin de savoir si ta page dispose d’un bon délai de chargement, rends-toi directement sur PageSpeed Insights. Petit bonus : Google te donne un score et te dit ce qu’il faut améliorer, plutôt sympathique celui-là  

Si tu veux aller plus vite et analyser rapidement ton site, je te conseille d’installer l’extension Page load time (dispo sur Chrome) qui te mentionne le temps de chargement de la page sur laquelle tu te trouves.

4. Le duplicate content

Malgré les conseils que je t’ai donné, ton site persiste à stagner dans les résultats les plus inatteignables des moteurs de recherche ? As-tu vérifié si ton site n’était pas tout simplement victime d’un vulgaire plagiat ? Pour les moteurs de recherche un contenu dupliqué est très fortement pénalisé. Ils ne savent pas forcément déterminer la page d’origine et donc pénalisent les sources d’où proviennent le contenu dupliqué. Afin d’éviter de subir les pénalités sans que ce ne soit ta faute, il est fortement conseillé de faire une veille de contenu.

En effet, afin de savoir si personne ne te vole ton contenu ou en fait un copier-coller, voici quelques astuces :

  • Positeo.com : ce site te permet de pouvoir traquer le duplicate content efficacement. Place un paragraphe ou un bout de texte provenant de ton site et analyse-le. Positeo se chargera de trouver le pourcentage de dupliqué avec d’autres sites qu’il juge similaires.
  • Les commandes Google :

– allintext: “Hey salut toi ! “ = te permet de trouver toutes les pages qui contiennent “Hey salut toi ! “ dans leur contenu.

– related: https://blogdummi.fr/actualites/ = te permet de trouver des pages considérées comme similaires par Google

Ces commandes Google ne sont pas forcément fiables à 100% mais elles te permettront de te faire une idée du niveau de duplicate auquel tu es exposé.

J’espère que ces petits conseils te seront utiles et t’aideront dans ta quête vers la si convoitée première place. Je te dis à très bientôt et d’ici là passe une bonne rentrée (si tu n’as pas déjà commencé ahahah).

Le SEO, ce mystérieux aspect du web marketing
Donne une note !

Ce qui pourrait également t'intéresser ...

Interview d’un entrepreneur du web : Holycow

Salut la compagnie ! Aujourd'hui nous te proposons un retour d'expérience d'Antonio, un professionnel du web qui est graphiste et concepteur web ! Il nous raconte son parcours et le coeur de son métier de freelance, de quoi t'aider à t'aiguiller pour ton avenir professionnel ! Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir