Hello ! Une petite touche de com’ dans ce monde de brutes. Aujourd’hui on parle communication interne.

1. La communication interne c’est quoi ?

La communication interne au sein d’une entreprise c’est l’ensemble des actions de communication réalisées au sein de l’organisation à destination de ses salariés. Peut-être que comme moi au début, tu es un peu récalcitrant à cet aspect de la communication qui peut paraître un peu barbant et qui est très souvent mis de côté par les entreprises et pas assez exploité. Cette communication est pourtant essentielle puisqu’elle permet aux différentes entités de l’entreprise de coexister et de travailler ensemble. Son but est de véhiculer une stratégie et une information relative à l’organisation. Selon l’OBS, nous passons 12% de notre vie au travail. Ce temps passé doit pour cette raison être un temps plaisant, et nous devons nous lever le matin en ayant l’envie de travailler. La communication interne, ça sert aussi à ça !

Il y’a plusieurs types de com’ interne :

  • La communication descendante : managers aux salariés
  • La communication ascendante : salariés aux managers
  • La communication transversale : entre entités et personnes

Chaque type de com’ interne possède ses forces et ses faiblesses ainsi que son propre objectif.

La communication descendante va être utilisée premièrement pour faire connaître les valeurs fondamentales de l’entreprise. Mais également pour faire connaitre le rôle de chacun dans l’entreprise ainsi que les règles communes, fédérer les salariés autour d’une vision de l’entreprise, et informer sur la pérennité de l’entreprise.

La communication ascendante quant à elle, permet de faciliter la connaissance du terrain par le top management, de percevoir le climat social dans l’entreprise, et d’être à l’écoute des propositions et des demandes des salariés.

La communication transversale est la forme la plus « naturelle » de communication puisqu’elle consiste à transmettre ses compétences et son savoir-faire entre collègues, à faciliter le partage d’expériences et à inciter l’interaction au quotidien entre salariés et services… Bref, c’est en gros les discussions qu’on a tous les jours à la pause-café !

2. Les enjeux et dilemmes de la communication interne

La communication interne joue un rôle important dans les relations en entreprise. Elle permet de s’approprier les valeurs et finalités de l’entreprise pour donner du sens au travail réalisé. C’est ce qui va permettre de se sentir à l’aise dans l’entreprise. La com’ interne à également pour but de développer la cohésion et ainsi créer du lien, une adhésion et une implication des salariés envers leur entreprise. Enfin, en valorisant le travail des salariés, elle incite chacun à mieux communiquer, autrement dit favoriser le travail en commun. C’est permettre aux différentes entités de l’entreprise de travailler mieux ensemble les unes avec les autres.

En se basant sur mon expérience chez EDF, je dirais que le principal dilemme de la communication interne sont les sources d’informations. Il est important, au sein de son entreprise, de construire un réseau de personnes de milieu et de fonction différentes qui sont les plus à même de faire remonter les informations : c’est la communication ascendante. Dans une grande entreprise, cette forme de communication est indispensable et permet de recueillir des informations pour les transmettre au plus grand nombre.

Bien évidemment, il ne faut pas se limiter à ce réseau, c’est le deuxième dilemme : aller chercher l’information. Pour nous, cela signifie des déplacements dans les usines, des rencontres, des visites pour étudier nous-mêmes le sujet et en ressortir un maximum d’informations.

Le choix des informations : un autre dilemme de la communication interne. En effet, lorsque certaines personnes viennent nous voir pour relayer une actualité, notre rôle est aussi de choisir s’il est judicieux de diffuser ou de relayer cette information par rapport au climat actuel ou même aux autres actualités. Il faut savoir choisir et expliquer nos choix à nos collaborateurs. Les actualités brûlantes peuvent rapidement prendre le pas sur des actualités plus locales ou qui relèvent plus du quotidien de notre unité. Les demandes de la direction sont également à prendre en compte.

3. Grande / petite entreprise : la différence en com interne

Une différence qui me semblait importante de souligner, ayant été alternante l’an dernier dans une petite entreprise d’aromathérapie, où j’étais chargée de la communication. Le changement a été énorme pour moi, passer d’un petit bureau au rez-de-chaussée d’une maison l’an dernier, à un immeuble de 7 étages. De nouveaux collègues, une vraie équipe de communication, une entreprise avec plus de renommé et pourtant les enjeux de la communication restent fidèles à eux-mêmes.

Petite entreprise : synonyme de simplicité

L’an dernier, mon travail en communication interne revenait simplement à de l’organisation et de la transmission d’informations brutes pour les différents collaborateurs. Je rédigeais donc principalement des workflows, procédure standard à suivre pour diverses tâches liées à l’entreprise, des check-lists et m’assurais que chacun dans l’entreprise est accès aux supports de communication nécessaires. La com’ interne c’était ça, autant te dire, que ce n’était pas une tâche majoritaire dans mon quotidien.

Grande entreprise : synonyme de polyvalence

Au contraire, chez EDF, la communication interne est protéiforme et polyvalente. En effet, il faut toujours attirer l’attention de nos collaborateurs et chaque message doit être entendu. Les possibilités sont énormes : graphisme, vidéo, newsletter, événementiel… Il s’agit de ma mission principale et elle m’occupe tous les jours de la semaine : il y a de quoi faire ici !

4. La communication interne chez EDF

Petite remise en contexte, je travaille à l’Etat Major (secteur tertiaire) chez EDF Hydro Est : notre activité se concentre sur l’hydraulique dans tout le Grand Est.

Nos collaborateurs et prestataires sont nombreux et répartis sur une zone géographique très large, ce qui limite les rencontres physiques. Il est d’autant plus important de communiquer en interne pour mobiliser et fédérer les salariés autour de projets et de chantier de l’entreprise mais aussi de valoriser certaines actions au quotidien.

Notre communication interne s’articule autour de diffusions d’infos hebdomadaires sous plusieurs formes pour diffuser l’infos le plus largement possible.

Les moyens de communication interne chez EDF

L’intranet

Notre intranet, VEOL (Vivre EDF OnLine) est le premier et le principal support de communication interne. Il ne concerne pas que l’Hydraulique mais toutes les entités d’EDF, par secteur et catégorie de production. Ce qui permet d’avoir une vision grand angle de ce qui se passe dans l’entreprise selon son entité mais aussi sa catégorie de métiers. Nous utilisons cet outil pour publier des articles qui présentent notre actualité.

Newsletter

La newsletter chez EDF est simplement un push mail pour mettre en avant les différents articles publiés sur notre intranet. Une structure hebdomadaire qui met en avant 2 gros sujets, ainsi qu’une actualité sur nos différents groupements d’usines, le relais d’une information du groupe EDF et un article qui peut relever de différentes thématiques : Santé sécurité au travail, environnement, sécurité informatique ou encore ressources humaines. Cette maquette est complétée par un chiffre symbolique de la semaine et une photo.

Affichages dynamiques

Cela permet de toucher assez massivement. L’inconvénient de ce canal de communication, c’est l’habitude : à force de l’avoir sous les yeux on ne la voit plus, donc il faut la renouveler régulièrement. Nos affichages reprennent les informations diffusées dans notre newsletter chaque semaine, cela permet également de développer des petites discussions en salle de pause !

Mails

Utilisés pour des informations plus formelles notamment de la part de la direction du groupe.

Tracts

LE moyen de communication pour les syndicats chez EDF.  C’est un moyen de relayer l’information rapidement, cela permet une relative réactivité et puis surtout cela touche un maximum de personnes. Par rapport à l’affichage, on le donne en main propre et la personne peut le garder et le relire. Les syndicats sont quasiment les seuls à utiliser ce moyen de communication car le service tertiaire d’EDF se veut le plus respectueux de l’environnement possible et nous demande de limiter l’usage du papier.

Les moyens de trouver et d’échanger des informations

Rencontres individuelles

Les rencontres individuelles qui permettent tous les ans de faire un bilan sur l’année écoulée et de réfléchir ensemble aux objectifs de communication à atteindre.

Briefings

Les briefings permettent également l’échange d’informations, de consignes entre l’équipe com’ et une autre équipe.

Réunions d’équipe

La réunion d’équipe a lieu 1 fois par semaine, le lundi matin. Assez rapide entre les membres de l’équipe, passation d’informations mais également remontée d’informations de la part des équipes vers le hiérarchique et inversement lors des réunions entre membre du comité directeur.

Pause-café

Le meilleur endroit pour regrouper des informations reste la pause-café ! Encore plus vrai chez nous, car c’est la possibilité de discuter de nombreux sujets avec des collègues, avec qui nous n’avons pas forcément la possibilité d’échanger au cours de la journée. Un petit moment convivial qui permet à tout le monde d’échanger sur ses actualités avec ses collègues et une très bonne source directe d’informations.

5. Ma petite touche perso en tant qu’alternante

Ma touche perso’ en tant qu’alternante, elle me vient de ma formation : le DUT MMI. Héhé, et oui même 2 ans après, toutes mes connaissances ne cessent de me servir au quotidien.

Ce que je pense avoir apporté depuis mon arrivée, c’est avant tout la volonté de réaliser des choses un peu plus travaillées graphiquement sur certains thèmes. J’ai déjà réalisé quelques mises en pages graphiques afin de relayer des informations de manière régulière. Cela permet de reconnaitre les informations mises en avant, mais également de les placer de façon stratégique. Mon prochain projet est de revoir la mise en page et la structure de la newsletter, peut-être même un travail à réaliser en externe avec la supervision du travail d’un graphiste.

Et bien évidemment, la vidéo. Comme on le sait, en 2020 le trafic vidéo sur Internet représentera 82% des données qui y circulent. Autant dire que c’est déjà un média fortement prisé dans les entreprises, mais aujourd’hui il est en explosion. Toutes les excuses sont bonnes pour faire de la vidéo (ou presque), c’est l’impression que j’ai depuis que nous avons commencé à faire des vidéos en communication interne. Les sollicitations sont nombreuses et nous réalisons la plupart des demandes en interne, et en réalité, ces demandes c’est souvent à moi qu’on les adresse haha. Même si ça ne fait pas partie de mon cœur de métier, les notions que j’ai pu acquérir grâce au DUT et aussi grâce à un certain intérêt personnel ce sont révélées être une force pour moi dans mon nouveau travail.

Chloé te livre ses conseils en #communication interne après son expérience chez @EDFofficiel #cominterneClick to Tweet

Je dirais donc qu’en communication interne, il faut savoir être innovant pour garder l’attention de nos cibles qui sont soumises à énormément d’informations chaque jour, de prendre en considération le temps dont dispose chacun pour s’intéresser à l’actualité de l’entreprise et surtout rester ouvert, vif et polyvalent dans notre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir