Toi aussi, tu t’es déjà demandé comment les générations précédentes faisaient pour vivre sans Internet ?

Aujourd’hui, le numérique a prit une place importante dans notre quotidien. Notre génération est plus que jamais familière aux objets connectés entraînant parfois l’hyper-connexion et l’addiction au monde virtuel. Cet article a pour objectif de te sensibiliser à la connexion permanente et de te montrer comment maîtriser ces usages pour ne plus en être dépendant  

Internet a beaucoup évolué ces dernières années et les stratégies associées aussi. Nous sommes enfermés dans des parcours de navigation. Les algorithmes prédictifs nous poussent à rester connecté en permanence. Que celui qui ne s’est jamais perdu sur YouTube me jette la première pierre  

C’est là qu’intervient la digital detox ! L’idée est de pouvoir décrocher de son smartphone, 1h, un jour, un week-end ou plus si tu t’en sens capable.

Des chiffres alarmants

Nous vivons dans une ère où notre portable est la continuité de notre main. À tel point qu’aujourd’hui est né le « phubbing » qui est la contraction de phone (téléphone) et snubbing (snober). Nous consultons en moyenne 26,6 fois notre téléphone par jour, 58% reconnaissent le regarder au volant, 47% l’utilise quand ils se réveillent au milieu de la nuit et 8 personnes sur 10 l’utilise pendant les repas de famille/amis…
(Chiffres : Global Mobile Consumer Survey 2016)

Aujourd’hui la majorité d’entre nous et plus précisément les 18/24 ans ont développé une sorte d’addiction comportementale. On entend parfois son téléphone vibrer ou sonner par exemple, alors que ce n’est pas le cas.

Digital Detox : Les bienfaits

De plus en plus d’entreprises ont décidé d’agir en mettant en place le système du team building. Cette technique permet de resserrer les liens des employés en éliminant les distractions digitales. D’après une étude de l’IFOP, chaque collaborateur reçoit environ 88 mails par jour et est donc soumis à un stress permanent qui se transforme parfois en burn-out. Une digital detox permet donc :

  • De réduire le stress lié aux outils numériques
  • Améliorer la concentration de chacun
  • Améliorer son sommeil
  • Améliorer sa mémoire, avec les nouvelles technologies nous nous sommes rendus compte que la population avait du mal à se remémorer ses souvenirs sans consulter les photos de son téléphone. Idem pour les multiples informations que nous lisons chaque jour, nous ne retenons plus les choses comme nos ancêtres.

Digital Detox : Le mode d’emploi

Une digital detox n’est pas permanente. L’objectif est d’apprendre à utiliser son téléphone de manière plus responsable en se préservant des côtés néfastes.

Règle n°1 : On désactive les notifications push

Ne t’es-tu jamais posé la question de savoir pourquoi l’application Snapchat envoyait deux notifications push pour la réception d’un seul message ? Leur stratégie est simple, ils cherchent à susciter une réaction, te faire attendre la réponse pour que tu déverrouilles l’écran aussitôt. De nombreuses notifications fonctionnent avec ce système pour toujours attirer notre attention. Alors si tu es susceptible de déverrouiller ton smartphone suite à la réception d’une notification peu importante désactive là dans les réglages.

Règle n°2 : On s’impose des limites

Aujourd’hui, il est possible de connaître combien de temps tu passes sur ton smartphone et les applications que tu consultes le plus souvent. Si tu estimes que le temps que tu passes devant ton écran est trop important, impose-toi des horaires pour le faire et une durée de visionnage.

Règle n°3 : On active le mode avion

Tout le monde sait qu’il est impossible de réviser un examen avec son téléphone à proximité. Le post Instagram de ton ex est bien plus important que ton cours de maths c’est bien connu
Si tu as des choses importantes à faire qui nécessite que tu sois pleinement concentré alors mets ton téléphone en mode avion ou éteint le complètement si la tentation est trop forte.

Règle n°4 : On chasse les réflexes

On a tous de mauvaises habitudes avec notre téléphone et c’est de cette façon que l’on développe des addictions. Le mieux est de bannir son téléphone de la chambre car c’est le matin au réveil et le soir au coucher que nous sommes le plus susceptible de le consulter. Alors on cours tous chez Darty s’acheter un radio-réveil

Règle n°5 : On fait du tri

Trie tes applications par ordre d’importance. Commence par supprimer celles dont tu te sers occasionnellement et si tu t’en sens capable, supprime les applications de réseaux-sociaux. On va pas se mentir ce sont les interfaces qui nuisent le plus aux jeunes et qui sont les plus addictives. Autorise toi à les regarder uniquement depuis ton ordinateur. Etant donnée qu’une grande partie des réseaux sociaux sont « mobile-first », elles sont plus difficiles à consulter depuis un navigateur. De cette manière, tu perdras vite l’habitude de les regarder quotidiennement.

Règles n°5 : On fait autre chose

On met la vie virtuel de coté et on en profite pour se concentrer sur d’autres choses. Entretenir du détachement vis-à-vis de ton téléphone t’aidera à prendre conscience qu’il n’est pas si indispensable que ça à ta vie

Une digital detox peut paraitre drastique et contraignante pour certains. Attention, on ne parle pas d’un arrêt complet de son utilisation mais d’une prise de conscience.
Parce que oui la digital detox c’est avant tout d’avoir conscience de la place que tu accordes à ton téléphone dans ton quotidien. Si tu arrives à t’imposer certaines limites et à les tenir sur la durée alors tu perdras petit à petit tes vieux réflexes.

On a pas besoin de tout photographier, de tout partager sur les réseaux et encore moins de répondre à nos messages en conduisant..

Notre objectif est de te sensibiliser à ce sujet car même si les nouvelles technologies sont des outils formidables, ils n’en reste pas moins néfastes.

Digital #Detox : comment soigner sa dépendance aux écrans Click to Tweet

En espérant que cet article t’a plu, on t’attend en commentaire pour nous dire combien de temps tu tiens sans utiliser ton téléphone :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir