Bonjour à tous ! Les stages arrivent bientôt et après ce sera l’inscription dans les écoles, la recherche d’un premier poste ou d’une alternance, mais heureusement, on va voir ensemble comment améliorer son CV !

Après diverses discussions avec mes collègues et le corps enseignant, et en me basant sur ce que j’ai pu relever d’intéressant sur LinkedIn principalement, je me suis dit qu’il serait peut-être bien de partager tout ça avec toi. Après tout, tout le monde souhaite améliorer son CV

Voici donc une petite liste de ce que j’ai pu recenser.  

1. Les fondamentaux :

Un CV avec des fautes c’est la poubelle assurée ! Si tu fais souvent des erreurs de grammaire, d’orthographe, de conjugaison ou de syntaxe, demande de l’aide à quelqu’un ou, à défaut, va sur des correcteurs gratuits en ligne.

Tu postules à l’étranger ? Interroge ton professeur d’anglais, d’espagnol…, pour qu’il te renseigne sur les codes CV du pays où tu souhaites aller. Si tu ne peux pas, Google est ton meilleur ami. Mais attention à ne pas être trop « classique ».

2. Les petits +, faciles en DUT MMI :

Un design actuel qui te représente.

Une photo qui fait pro et jeune. Oublie la photo Facebook mais aussi la photo droite en costume-cravate. Tu es en MMI ! C’est l’avenir, montre le !

Tu parles plusieurs langues ? Dis le ! Même si tu n’es que débutant. Et précise ton niveau ! (Débutant, scolaire, professionnel, confirmé, bilingue).

Tu es en MMI Spé « audiovisuel » ? Fait un CV Vidéo ! Le top du top ? Le « motion Design ». Tu peux aussi le mettre sur CD et écrire ton CV sur la couverture  .

En Spé « programmation » ? Fait un site CV digital et interactif ! Attention, il faut qu’il te représente alors ne fait pas trop de « copier-coller ».

Le CV vidéo ou interactif te fait peur ? Mise sur la créa. Tu peux apporter un CV travaillé en 3D si tu trouves que ça te représente bien  .

Et le Blog du MMI a déjà pensé à tout si tu cherches de l’inspiration pour faire ton CV !

P.S : Si tu veux aller travailler dans l’artistique (communication, audiovisuel, etc.) n’hésite pas à sortir des codes prédéfinis. Garde tout de même les fondamentaux. Si tu es trop extravagant ce sera soit gagnant soit très perdant…

3. Les options gratuites :

Les formations gratuites de Google, comme celle du « marketing digital », sont super recherchées par les entreprises !

L’apprentissage d’une nouvelle langue via une application gratuite sur ton smartphone ;).

Tu as fait beaucoup de stages liés au domaine de la boite où tu postules ? Joins un dossier à ton CV où tu les expliques en profondeur (ce que cela t’a apporté, les outils utilisés et comment, etc).

Si possible, n’envoie pas ton CV mais va plutôt à la rencontre de l’entreprise. Si tu as fait section européenne au lycée, tu as dû passer une certification alors pourquoi le cacher ?

4. Les atouts payants :

Les formations payantes et diplômantes dans le milieu que tu recherches, ou, qui sont souhaitées par les entreprises : TOEIC, Voltaire, etc.

Si tu as le temps et que cela t’intéresse bien sûr, pourquoi ne pas apprendre à parler une nouvelle langue ?

Le permis de conduire… Élément fondamental dans la recherche d’emplois. Si tu comptes passer ton permis d’ici peu, fait le savoir. Sinon, précise que tu es mobile ! Si l’entreprise voit « problème de transport », ça peut vite couper court.

Si tu as voyagé, parle des endroits que tu as visité. Beaucoup d’entreprises sont intéressées par cette petite rubrique, principalement les boites ouvertes sur l’internationale, les PME comme les grandes entreprises.

Recherche de #stage : Les astuces pour booster son CV en #DUTMMIClick to Tweet

Tu as d’autres suggestions qui peuvent aider à faire la différence sur un CV ? Alors n’hésites pas à les partager dans les commentaires !  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je veux Contribuer

C'est parti

Je suis un Professionnel

Voyons voir